Lecture en cours
SEPTEMBRE
           LE BAR      ABONNEMENT      CONNEXION

SEPTEMBRE

Après cette année épuisante mais ô combien réjouissante, il est temps pour nous d’amorcer cette nouvelle année (et la 40ème saison des Déchargeurs!) avec l’ambition toujours plus intense de vous faire entendre des écritures novatrices et pénétrer dans des univers passionnants.

En septembre donc, au-delà des 6 formes courtes sélectionnées pour la 6ème édition du Festival Court mais pas vite que vous pourrez découvrir les 10 et 11 septembre vous pourrez également assister à 6 représentations exceptionnelles du Prix du Public de l’année dernière, le surprenant et dément « Rogatons, drame sanglant » de Mathilde Courcol-Rozès et une date exceptionnelle du Prix du Jury « Le Voyage d’Alice en Suisse ».

Par ailleurs, Rémi Prin & Emmanuelle Jauffret avaient depuis longtemps l’envie de faire un bilan de ces six années de festival et de donner une visibilité à ces spectacles et ces artistes dont ils ont croisé la route dans le cadre du festival et dont ils ont suivi l’évolution avec ferveur. C’est pourquoi, entre le 12 et le 25 septembre, vous pourrez découvrir des spectacles d’anciens candidats du festival qui nous font le plaisir de venir présenter leurs créations finalisées aux Déchargeurs pour quelques dates exceptionnelles à savoir : « Poings » de Pauline Peyrade, mise en scène par Léa Marcilloux, « Juste fantômes » de Héléna Nondier, « La Folle Allure » de Christian Bobin, mis en scène par Suzie Baret-Fabry, « Isadora, comme elle est belle et quand elle se promène » de Milena Csergo mis en scène par Mona Taïbi, « Vieilles » de la Cie Cacho Fio, « Grand Battement » de Marie Depoorter, « Sixtine » de Héloïse Marty, « Chère nuit » de Clément Delpérié et Thomas Delperié et « Pig Boy 1986-2358 » de Gwendoline Soublin mis en scène par Rosalie Vaudaux.

Enfin, notre petite salle La Bohème rouvrira ses portes dès le 13 septembre avec deux spectacles coups de coeur : « Le temps d’une triple-croche » d’Ariane Dumont-Lewi et « Les Héritières » par le Collectif Pourquoi sont-elles veuves ? pour 8 dates exceptionnelles.

Et ne manquez pas la date unique du concert parallèle de Jean Battant : « Le Dernier Motel avant la nuit » suite à son succès en salle La Bohème en juin dernier !

 

Vive la rentrée, vive le théâtre !

Festival Court mais pas vite
Rogatons, drame sanglant
Le Dernier Motel avant la Nuit
Chère nuit
Pig boy 1986-2358
Sixtine
Grand Battement
Vieilles
Isadora comme elle est belle et quand elle se promène
La Folle allure
Juste fantômes
Poings
Le temps d’une triple-croche
Les Héritières
Place(s) publique(s)
Vous avez aimé ? Partagez avec nous votre émotion
À voir
1
Bonheur
16
C'est frais!
2
Excitation!
9
Tristesse
0
Have no product in the cart!
0