LE BAR      ABONNEMENT      MON COMPTE

Festival Court mais pas vite

7ème édition – – jours de représentation: Mercredi, Jeudi

Du 11/10/2023 au 12/10/2023 à 18H00, 21H00

Durée : 1h30

Le festival Court mais pas vite sera accueilli cette année au Nouveau Théâtre de l'Atalante le mercredi 11 et jeudi 12 octobre (Paris 18ème) !!

6 projets, 4 sessions d’1h30 et plus de 23 artistes au plateau sur les deux jours du festival le 9 et 10 septembre prochain qui marquera l’ouverture de la saison 23/24 des Déchargeurs !

SYNOPSIS

LA SEPTIÈME ÉDITION DE COURT MAIS PAS VITE AURA LIEU AU NOUVEAU THÉÂTRE DE L’ATALANTE !
Chaque séance dure 1h30 et vous permet de découvrir trois spectacles d’une durée de 30 minutes chacun. Chaque projet sera présenté une fois le mercredi et une fois le jeudi. Pour découvrir l’ensemble des six projets sélectionnés pour cette 7ème édition, il vous faudra acheter un billet pour les séances 1 et 2 ou pour les séances 1 et 4 ou pour les séances 2 et 3 ou pour les séances 3 et 4

SÉANCE 1 – MERCREDI 11 OCTOBRE À 18H
Mehdi’s club snack bar disco
Une fois j’ai failli
C’était comment, quand j’étais dans ton ventre ?

SÉANCE 2 – MERCREDI 11 OCTOBRE À 21H
Algérie, 1997 (dans la cuisine)
Quelque chose du paysage
On n’est pas des cailloux

SÉANCE 3 – JEUDI 12 OCTOBRE À 18H
Mehdi’s club snack bar disco
Une fois j’ai failli
C’était comment, quand j’étais dans ton ventre ?

SÉANCE 4 – JEUDI 12 OCTOBRE À 21H
Algérie, 1997 (dans la cuisine)
Quelque chose du paysage
On n’est pas des cailloux

Court mais pas vite repose sur un calendrier inversé par rapport à d’autres évènements : les deux jours de festival ne sont que l’ouverture d’un champ des possibles. Six compagnies présentent sur ces deux jours une maquette de 30 minutes devant un public et un jury de professionnels. Le lauréat du prix du jury est accompagné ensuite sur une année, afin de se professionnaliser dans tous les domaines de compétences.

Nous désirons mettre en lumière les premiers gestes artistiques d’une jeunesse libre, pertinente, impétueuse et insouciante tout en lui offrant une aire de liberté où recommencer est possible.

Pour décerner le lauréat du prix du public, nous allons pour la troisième fois composer un jury du public !
Pour en faire partie, rien de plus simple : il vous suffit de réserver votre place pour les deux séances du jeudi 12 octobre ou pour la séance 1 du mercredi et la séance 4 du jeudi afin de voir les six spectacles sélectionnés et d’être présent jeudi. Nous tirerons au sort jeudi à l’issue du festival six personnes qui sont dans ce cas et qui délibèreront pour décerner leur prix du public parmi les six spectacles.

Distribution

Mehdi’s club snack bar disco de Cyrille Delemotte (séances 1 & 3)
Dans ce nightclub en ruine, il y a leur adolescence, leur routine, leurs projets ; il y a un passé flamboyant qu’ils n’ont pas connu, et des souvenirs enfouis qu’ils vont devoir affronter.

Une fois j’ai failli d’Emilie Baba (séances 1 & 3)
Une fois j’ai failli met en scène les tentatives de vie. Tout ces moments où on a failli réussir quelque-chose, vivre quelque chose de fort, ou comprendre soudain le sens de l’amour et de l’existence.

C’était comment, quand j’étais dans ton ventre ? de Lou Attias et Jeanne Kleinman (séances 1 & 3)
Inspirée de la rencontre avec des parents adoptants et des personnes adopté·es, cette pièce interroge la manière dont les identités se tissent pour participer à la construction d’un roman familial.

Algérie, 1997 (dans la cuisine) d’Auriane Buchet (séances 2 & 4)
22 septembre 1997, couvre-feu près d’Alger. Enfermée dans sa cuisine, une famille tente par tous les moyens de conjurer l’angoisse du chaos extérieur. La force de vie palpite sous les cris : chronique d’une nuit oubliée.

Quelque chose du paysage de François Charron (séances 2 & 4)
« Si j’ai voulu créer ce spectacle…. Euh, en fait je sais pas pourquoi j’ai voulu faire ce spectacle, et je… c’est peut-être pour ça qu’il s’est jamais fait. »

On n’est pas des cailloux de Marie-Lou Nessi (séances 2 & 4)
Madame Pourquoi et Duck sont amis d’enfance et partent camper dans la montagne, comme ils le faisaient avant. Sauf que tout est différent. Elle n’est plus là..

La presse en parle

Articles en relations

12
COURT MAIS PAS VITE !

Appel à candidatures pour la 6ème édition du festival Court mais pas vite ouvert !

Vous avez aimé ? Partagez avec nous votre émotion
À voir
1
Bonheur
13
C'est frais!
4
Excitation!
5
Tristesse
0
Votre panier est vide.
0