Lecture en cours
MAI
           LE BAR      ABONNEMENT      CONNEXION

MAI

Quatre femmes, dans une clinique blanchâtre, se nouent à travers leur maternité, désirée ou non. Au seuil de la vie, l’existence se remet en cause.

Glorinha écrasée par la frayeur que lui provoque son oncle, n’a pas encore su exister. Il est temps pour elle d’être, quitte à se consumer.

Chaque chiffre qui s’aligne ne fait que renforcer la non consistance de son existence. Et pourtant, le soir venu, c’est avec consistance qu’il l’étale sur le papier, dans le plus grand secret.

Il est une galerie où s’exposent les toiles. Pourtant, ce soir, ce sont les mots qui s’y installent, 10 805, précisément. A la vue de tous, cinglants, piquants, mordants, sortant de quatre bouches à l’existence candide.

Dans La Bohème, refaire exister le père, vaincre la dystopie, vivre le music-hall, trouver refuge, rencontrer des chanteurs connus inconnus et écouter les notes et les rythmes faire exister la musique.

 

Adrien Grassard

Au seuil de la vie
Pardonne-moi de me trahir
10805 maux
Le Livre de l’intranquillité
Lovecraft
Gros oeuvre
Les mâcheurs de mots #9
Connaissez-vous ?
Les mâcheurs de mots #8
Music-hall
C’est un réflexe nerveux on n’y peut rien
Gelatine Turner
Qui va là ?
Ta vie d’endive
Gros oeuvre
Ça ne rend pas sourd !
Le Bordel de la poésie
Vous avez aimé ? Partagez avec nous votre émotion
À voir
1
Bonheur
16
C'est frais!
2
Excitation!
9
Tristesse
0
Have no product in the cart!
0