LE CAFÉ      LA CARTE      CONNEXION

Au seuil de la vie

Théâtre – Salle Vicky Messica – jours de représentation: Dimanche, Lundi, Mardi

Du 01/05/2022 au 24/05/2022 à 19H15

Durée : 1h20

Huis clos dans une maternité à Stockholm en 1958 — 3 femmes brisent les barrières puritaines de la société suédoise

Une plaidoirie pour la liberté et le combat des femmes. Un spectacle intelligent et bouleversant. LA PROVENCE

Terriblement efficace. LA TERRASSE

Une pièce d’Ingmar Bergman brillamment interprétée par des comédiennes saisissantes. C’est la force qui l’emporte chez ces femmes ordinaires. VAUCLUSE MATIN

L’adaptation de cette œuvre, signée Hélène Darche, est en tout point, remarquable ! Un spectacle intimiste de toute beauté. THÉÂTRES.COM

Quatre comédiennes irréprochables vont servir de façon magnifique le propos. Voici donc un intense et très beau moment de théâtre. Un moment fort et bouleversant. DE LA COUR AU JARDIN

Un spectacle lumineux et poignant qui traite avec nuances, acuité et pudeur les questions à la fois intimes et universelles. THÉÂTRE DU BLOG

Hommage incomparable aux femmes et aux actrices. Absolument dans l’esprit de Bergman. CPH CULTURE

SYNOPSIS

Stockholm, 1958. Trois femmes d’horizons et d’âges différents partagent la même chambre dans une maternité pendant vingt-quatre heures. L’une s’apprête dans l’euphorie à mettre au monde un enfant ardemment désiré, la deuxième vit sa fausse couche dans le désespoir, la petite dernière a été hospitalisée après l’échec d’une tentative d’avortement “maison”.  À partir d’une nouvelle de Ulla Isaksson et du film d’Ingmar Bergman, Au seuil de la vie se déroule en Suède dans un contexte social et politique qui a permis de soulever des questions essentielles : le droit des femmes à disposer de leur corps, et la maternité vécue comme un libre choix et non une fatalité.

À partir de 15 ans

À PROPOS D’AU SEUIL DE LA VIE
Ce texte puissant, monté comme un quatuor de musique de chambre, pose des questions qui trouvent dans la société d’aujourd’hui un écho troublant : la liberté de choix, la place de l’enfant, celle du corps, l’impossibilité où nous sommes de maîtriser notre destin…
La mise en scène s’appuie sur un univers laiteux, proche du noir et blanc des films des années 50. Une seule tache de couleur, les fleurs qui leur arrivent de l’extérieur : une explosion pour Stina, la trop heureuse, Stina la solaire. Un bouquet monochrome pour Cecilia, un bouquet de bon goût. Un pauvre petit bouquet anonyme pour Hjördis, cadeau des collègues d’usine. Syster Britta, l’infirmière, veille sur elles trois, recueille leurs confidences et leurs cris de révolte, écoute en souriant leurs babillages de jeunes femmes redevenues soudain pensionnaires en dortoir, partage leurs fous rires ; la vie est là, à chaque instant. Malgré la cruauté incompréhensible de l’existence, chacune à sa façon trouvera les conditions de sa survie.
Entre scènes réalistes, moments crus et moments tendres, des silhouettes flottent, blancs fantômes baignés dans du bleu : comme une évocation du placenta, la parenthèse de tous les possibles…
Hélène Darche

 

Distribution

texte Nära Livet de Ulla Isaksson édité à l’Arche Éditeur | traduction Marie Hägg Allwright, Alice Allwright
adaptation, mise en scène Hélène Darche
lumières Arnaud Bouvier
décors Hélène Darche, Sébastien Ehlinger
costumes traditionnels – Céline Ayel
musique Jason Mayer

jeu Pernille Bergendorff, Pénélope Driant, Sofia Maria Efraimsson, Gwladys Rabardy

 

crédit photos Fred Altan

La presse en parle

Articles en relations

Vous avez aimé ? Partagez avec nous votre émotion
À voir
0
Bonheur
1
C'est frais!
0
Excitation!
1
Tristesse
0
eskort
- mersin eskort -

SEO Nedir