Lecture en cours
JUIN
           LE CAFÉ      LA CARTE      CONNEXION

JUIN

Quatre femmes, quatre villes, quatre vies. La parole se met en marche, les mots, les phrases quotidiennes remplissent l’espace transformant la cruelle réalité en refuge de rêves et de fantasme.

Mateo ne vit plus. Il n’est pas mort non plus. Son lit d’hôpital est l’entre-deux. Il attend. Autour de lui, la vie continue, s’accélère, se questionne tandis que ses proches attendent l’inévitable.

Elisa ne vit que pour conter des histoires d’amour. Des vraies. Elle en déguste les mots, se délecte des sensations, elle aime faire ressentir les peaux qui frissonnent, décrire les cœurs palpitants, parler des yeux qui se dilatent.

Jasmine ne souhaite qu’une seule chose : vivre. Ou plutôt, exister. Son invisibilité n’a que trop duré, il est temps pour elle d’imposer sa présence, d’exprimer son existence, quitte à faire plier la tour Eiffel.

Alice remplit les formulaires. Alice a des rendez-vous. Alice travaille à tout bien préparer. Alice rencontre des professionnels. Alice fait ses valises. Alice prend le train. Alice se rend à la clinique. Alice ne veut plus vivre. Alice se rend à son dernier rendez-vous.

 

Adrien Grassard

Le Voyage d’Alice en Suisse
Romance
Je voudrais crever
La Peau d’Élisa
Villes mortes
Gros oeuvre
Gallimard et ses poètes #4
Le Dernier MOTEL avant la nuit
Le Garçon nuage
Quitte à être invincible
Si j’étais Joséphine Baker
École d’été
Comment Virginie D. a sauvé ma vie
Festival Henri Langlois
Lovecraft
Ça ne rend pas sourd !
Place(s) publique(s)
Vous avez aimé ? Partagez avec nous votre émotion
À voir
1
Bonheur
16
C'est frais!
2
Excitation!
9
Tristesse
0