LE BAR      ABONNEMENT      CONNEXION

La Peau d’Élisa

– – jours de représentation: Mercredi, Jeudi, Vendredi

Du 01/06/2022 au 24/06/2022 à 19H15

Durée : 1h10

Une femme de chair, d’os et de sang se livre à un étrange rituel et raconte de véritables histoires d'amour. Le spectacle est programmé dans le cadre de notre événement "Focus Québec".

Les comédiens montrent une belle complicité qui enrichit ce singulier spectacle. Une proposition audacieuse qui surprend, qui incite à voir le théâtre autrement. Les formes sont multiples et elles peuvent toujours évoluer, mettant le regardant dans une nouvelle position. 20H30 LEVER DE RIDEAU

Elina Gaumondie peut se le permettre, basculer de l’épidermique au viscéral, ne pas se limiter à transmettre ce que ressent Élisa, faire ressentir le bouillonnement foisonnant de son imagination, de rendre tangible l’angoisse de ne pas aimer son corps. Aimer, vivre. JE N’AI QU’UNE VIE 

SYNOPSIS

Elisa se livre à un étrange rituel et raconte de véritables histoires d’amour. De toutes sortes. Drôles, sensuelles, vibrantes. Perdues, cachées, retrouvées. Elle insiste avec minutie sur tous les détails intimes : le cœur qui bat, le souffle court, la peau qui frémit sous les doigts… Qui est-elle, cette femme au passé multiple et pourquoi raconte-t-elle tout cela ? Elle parle avec fébrilité, comme si elle était en danger, comme si son cœur, sa vie, sa peau en dépendaient…

À partir de 12 ans

À PROPOS DU SPECTACLE
La Peau d’Elisa, c’est avant tout un coup de cœur. Un coup DU cœur même. Dès la première lecture, j’ai été touchée par l’écriture délicate et poétique de Carole Fréchette. Sans m’en rendre compte, au fil de ma découverte du texte je me suis mise à lire à haute voix. C’était la voix d’Elisa, qui tout à coup me troublait et se mêlait à la mienne. Je me suis retrouvée dans sa quête constante du sentiment amoureux. Celui qui laisse des traces dans nos cœurs, nos esprits, dans notre corps et dans notre peau. Nous partageons le même besoin fondamental d’amour, le même « bassin méditerranéen », mais aussi les mêmes peurs : celles de ne pas bien raconter, d’être mal ou incomprise, d’être oubliée. Elisa est dans l’urgence de l’émotion. Pour ne pas s’effacer, elle doit savoir se nourrir et s’imprégner des récits des uns, pour les partager fidèlement aux autres. Et n’est-ce pas là la vocation du comédien ? Elina Gaumondie

J’ai immédiatement été touchée par le texte de Carole Fréchette et ses histoires d’amour tellement universelles. Empruntées à différentes personnes elles pourraient n’appartenir qu’à une seule et recèlent chacune des émotions que nous avons tous.tes déjà ressenties. Dans le travail je souhaite chercher une forme de simplicité, de vérité, ne pas surjouer différents personnages mais au contraire chercher au plus profond des comédien.nes en quoi ces histoires sont aussi les leurs. Cette recherche d’appropriation de l’histoire d’autrui est propre au travail de comédien.nes, comme la recherche de l’amour est propre à l’humain. Et je voudrais que chaque spectateurs et spectatrices se reconnaissent en Elisa. Avec la folie et la laideur qui en sort parfois aussi, et qui est ici assumée. L’idée est de plonger dans le cœuret les dédales de l’esprit. Et de donner envie d’aimer et de l’assumer. Et qui sait, peut-être d’aller retrouver un ancien amour ou de donner sa chance à un nouveau ? Julie Macqueron

[ SAVE THE DATE !!! Sauvez la peau d’Elisa lors de deux soirées exceptionnelles ! ]

Et si on se parlait vraiment d’amour ?

Les 1er et 2 juin, La peau d’Elisa sera suivie d’un moment intime et festif autour de vos témoignages.

Deux soirées exceptionnelles durant lesquelles vous pourrez confier à l’oreille attentive d’Elisa vos plus beaux souvenirs amoureux et intégrer les futures représentations !
Rencontrons-nous autour d’un élixir d’amour, et laissez-vous croquer par un mystérieux jeune homme…
Deux soirées pleines de surprises et de tendresse pour faire battre les cœurs à l’unisson !

Distribution

Texte Carole Fréchette, édité aux Éditions Léméac Actes Sud-Papiers
Mise en scène Julie Macqueron et Elina Gaumondie
Lumières Sarah Dancer
Décors Guiot Baudart

Jeu Elina Gaumondie et Jean-Baptiste Bazin

Crédit / photos du spectacle Sarah Cotten et Lifestream
Dessins de Jean-Baptiste Bazin

La presse en parle

Articles en relations

Vous avez aimé ? Partagez avec nous votre émotion
À voir
1
Bonheur
1
C'est frais!
0
Excitation!
0
Tristesse
0
Have no product in the cart!
0