LE CAFÉ      LA CARTE      CONNEXION

Exposition photo de Camille Reynaud – Autour du spectacle Hors de moi

 

Je fragmente, superpose, abîme, colle et collecte. J’observe et j’invente. Entre photographie de rue et autoportrait, numérique et argentique, ma pratique photographique est très liée à ma pratique de l’écriture : elle nourrit mes fictions et porte en soi une multitude d’histoires.

Auteure et photographe, Camille Reynaud explore des formes de narration qui entremêlent documentaire et fiction, sciences dures et littérature, texte et image. Également contributrice de la revue Switch On Paper, elle anime en parallèle des ateliers d’écriture au Havre et est lauréate du Prix du Jeune Écrivain 2021. « Et par endroits ça fait des nœuds » est son premier roman. Il évoque la maladie, une rupture d’anévrisme.

Camille Reynaud a 23 ans quand survient, lors d’un séjour en Espagne, l’impensable : une rupture d’anévrisme. Cette expérience va bouleverser la vie de la jeune femme. Son quotidien bascule : son corps l’a abandonnée.

J’ai tout perdu d’un coup. J’ai été privée de ma capacité à écrire, à lire. Mon entreprise littéraire a consisté à me réapproprier mon outil de réflexion, à renouer avec l’écriture », explique la jeune auteure, qui a écrit son roman au cours de sa première année de Master. L’écriture est précise et organique, faisant appel à des souvenirs douloureux, évoquant un corps meurtri, une âme blessée : « J’ai voulu travailler, à la fois, sur l’aspect médical et sur la langue. Je me suis emparée de mon stylo comme d’un scalpel, qui m’a permis de disséquer ma propre histoire, de remonter le fil de mon parcours.

« Et par endroits ça fait des nœuds » raconte différents épisodes de la vie de Camille, de l’accident à la résilience. Ce roman est celui de la réconciliation, avec soi, les proches et un corps qui, soudain, dysfonctionne. Nourri de nombreuses références artistiques, d’Hervé Guibert à Yayoi Kusama, en passant par Vivian Maier, le roman et le travail photographique de Camille Reynaud questionnent le corps dans tous ses états.

Propos recueilli par Solène Bertrand pour 76actu

 

Découvrir l’univers de Camille

Le spectacle Hors de moi 

Exposition du dimanche 28 novembre au 20 décembre, en accès libre et gratuit
Vernissage le dimanche 28 novembre à partir de 16h
Restauration et bar sur place
© Astrid di Crollalanza, Flammarion
Vous avez aimé ? Partagez avec nous votre émotion
À voir
0
Bonheur
0
C'est frais!
0
Excitation!
0
Tristesse
0