Lecture en cours
À propos de MA PALME D’OR
           LE BAR      ABONNEMENT      MON COMPTE

À propos de MA PALME D’OR

 

INTENTION D’ÉCRITURE

J’ai choisi de raconter une histoire d’amour, une histoire de retrouvailles avec toutes ses déambulations. L’histoire d’une femme de 50 ans parce que le passage du temps permet de dérouler sa vie, de voir ce qui a changé, de s’en amuser. À 50 ans les femmes ne sont plus associées au glamour et elles disparaissent des représentations publiques (TV, cinéma, théâtre) pour ne réapparaître que vers 70 ans dans le rôle de grand-mère. Mon héroïne c’est « The woman next door », celle qu’on croise dans la rue, dans le bus, celle qui n’imprime pas l’Histoire. Mais, comme dans la réalité, cette femme est bien vivante. Avec humour et lucidité, elle revisite sa vie, prend son désir en main et partage avec nous son paysage intérieur.
Cette « woman next door », vit une histoire à la fois banale – nombreux sont ceux et celles qui ont vécu ou vivront cette re-rencontre – et extraordinaire car chacun.e de nous est un filtre unique, avec ses propres focales…
Est-ce qu’une histoire d’amour ce n’est pas toujours du cinéma?

Véronique Viel

 

Le hasard c’est peut-être du rêve qui prend corps
– The woman next door

© Dominique Plaidea

 

NOTE D’INTENTION DE MISE EN SCÈNE

C’est à l’occasion de retrouvailles imprévues avec Louis -le «coup de foudre» de ses trente ans -qu’une fringante quinquagénaire nous narre, avec humour et poésie, le tsunami émotionnel qui la propulse dans le film de sa vie. Avec courage, elle se fraye un chemin dans vingt-deux ans de souvenirs, vingt-deux ans de sa vie de femme. Elle s’interroge sur les relations… les couples… les corps sur lesquels le temps a laissé quelques traces… les mots que l’on dit ou que l’on ne dit pas, les mots quimanquent parfois… l’amour…
J’ai choisi d’accompagner cette pérégrination mentale, principalement par des sons, et notamment des sons de pas, légèrement déréalisés, comme on peut en entendre dans les films. Ils permettront de spatialiser les différents lieux du récit et leurs rythmes différents viendront en écho auchemin intérieur parcouru par notre héroïne: ils seront parfois calmes et flâneurs, parfois fébriles, pressés ou fuyants, parfois accompagnés par la musique, parfois doubles…  – Lisa Schuster 

 

NOTE DU COMPOSITEUR CRÉATEUR SONORE

Le texte « Ma Palme d’Or » est un espace de création privilégié pour la musique et le son.
Le spectateur plonge dans l’univers mental de l’actrice/narratrice évoquant le souvenir d’une rencontre amoureuse.
Le « présent » de la performance théâtrale, de l’adresse au spectateur, se mêle avec le « passé » du récit, et l’immatérialité de la musique et/ou des sons – qu’ils soient réalistes ou non – se fond avec la matérialité de la voix et de la présence physique, vivante, de la comédienne.
Pour que ce voyage dans l’espace et le temps s’effectue, l’univers sonore est une des clefs qui ouvre les portes de l’imaginaire.
Le bruitage a le pouvoir de recréer des espaces, des présences, en construisant un décor virtuel aussi réaliste qu’immatériel.
La musique peut, elle, avoir plusieurs fonctions : elle peut être un élément de décor, de reconstitution – comme par exemple le piano du bar d’un hôtel -, mais elle peut aller plus profondément dans l’inconscient, en rendant presque audible des pensées, des sentiments; ces deux modes de fonctionnement peuvent évidemment s’enchaîner, voire s’interpénétrer, et ce mouvement de flux et de reflux est particulièrement adapté à « Ma Palme d’Or ».
– François Peyrony 

CONTACTER / SUIVRE LA COMPAGNIE LA BELLE VOISINE

Vous avez aimé ? Partagez avec nous votre émotion
À voir
0
Bonheur
1
C'est frais!
0
Excitation!
1
Tristesse
0
Votre panier est vide.
0