Lecture en cours
À propos de DÉPÔT DE BILAN
           LE CAFÉ      LA CARTE      CONNEXION

À propos de DÉPÔT DE BILAN

Dépôt de bilan est un spectacle sur l’addiction au travail (ou workaholism). Selon des estimations américaines, 13% des femmes et 8% des hommes seraient concernés par ce phénomène pour lesquelles il existe encore peu de données en France.

A chaque fois que je prends des vacances,
je tombe malade.



Je n’oublie jamais les anniversaires
ma femme m’envoie un texto.
Pense à l’anniversaire de ton fils.
Pense à l’anniversaire de ta mère.
Ma femme m’a dit
qu’elle ne couchera plus les enfants
avant que je ne sois rentré
et si le lendemain les enfants sont fatigués
c’est de ma faute.
Avec ma femme nous faisons l’amour
de moins en moins souvent
c’est une chose que j’ai l’impression de lui accorder
faire l’amour m’épuise plus que le travail
alors j’exécute
oui je ne fais pas l’amour je l’exécute.

Voir aussi

EXTRAIT DU TEXTE

NOTE D’ÉCRITURE
En août 2019, cela faisait plus d’un an que je tentais vainement de terminer l’écriture d’une pièce à partir de la longue interview d’une secrétaire, à qui j’ai demandé de me raconter tout ce dont elle se souvient des trente années de sa vie qu’elle a passé dans une entreprise. Mais, malgré l’intérêt que je portais à ce témoignage, il me manquait un fil rouge. Quand, soudain, j’ai fait un burn out…
Il m’a semblé alors évident qu’il fallait que je parle de ça – ma relation maladive au travail – que j’écrive à partir de mon expérience, tout en étant nourri de la matière de mes précédentes recherches. La création de ce spectacle a été éclairante, salvatrice, voire thérapeutique.


Geoffrey Rouge-Carrassat entre au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Paris, à l’âge de 17 ans, où il travaille avec Daniel Mesguich, Xavier Gallais, Georges Lavaudant, Stuart Seide, Dieudonné Nianguna… En 2014, il présente sa première création, La Sangria de Sanguille, un spectacle chorégraphique pour 15 acteurs. En 2015, son texte Y’a pire, faut pas s’plaindre ! est primé par le Centre National du Théâtre. En 2016-2017, il est artiste en résidence au Collège Cesária Évora de Montreuil (93), soutenu par la DRAC Île-de-France, les Fondations Rothschild et Paris Research University. Il écrit et met en scène Imagine une cabane avec 11 adolescents au Nouveau Théâtre de Montreuil. Suite à cette expérience, il crée Conseil de classe au Théâtre de Belleville. En 2017, il joue plus de 100 fois Scapin dans Les Fourberies de Scapin mis en scène par Emmanuel Besnault au Théâtre du Lucernaire. En 2018, il crée Roi du silence au Festival de Villerville et obtient le Diplôme d’État de professeur de théâtre avec les félicitations du jury. Après un Master de Création Littéraire à l’Université Paris 8, il est actuellement doctorant au CNSAD.

Vous avez aimé ? Partagez avec nous votre émotion
À voir
0
Bonheur
2
C'est frais!
1
Excitation!
1
Tristesse
2