Lecture en cours
À propos de ROI DU SILENCE
           LE CAFÉ      LA CARTE      CONNEXION

À propos de ROI DU SILENCE

Roi du silence  est un spectacle sur la découverte et l’acceptation du désir.

Je vais fermer les yeux et je jouirai sous mes paupières.


J’ai regardé pour la première fois
une vidéo pornographique
c’était dans un bureau
il y avait le patron
sa secrétaire
un scénario original
mais c’est pas ça le plus important.
On voyait qu’elle.
La secrétaire tout le temps dans le champ
c’est ce qui semblait intéressant
c’est ce qui devait m’intéresser
elle était nulle cette vidéo alors j’ai changé
c’était toujours dans un bureau
mais cette fois-ci que des patrons
et la secrétaire ne me manquait pas. 

Voir aussi

EXTRAIT DE TEXTE

NOTE D’ÉCRITURE
Au début, Roi du silence était une affaire personnelle : je voulais faire de mon coming-out un spectacle. Après dix ans de silence, dévoiler simplement me semblait une perte.
J’ai retrouvé ma chambre d’adolescent et j’y ai récupéré quelques souvenirs à partir desquels j’allais pouvoir écrire : le journal intime de mes désirs inavouables, le pacte de silence que j’avais signé avec moi-même, et quelques textes bien gardés qui semblaient déjà écrits pour ce spectacle.
Je ne voulais pas faire un énième spectacle sur l’homosexualité. Avant tout, je voulais raconter une histoire d’amour et répondre à ces questions : pourquoi le silence est-il gardé si longtemps ? Qu’est-ce que cette place autour de la tablée familiale a de si précieuse ? Pourquoi l’enfant ne fugue pas ? Et surtout, n’y a-t-il pas une volupté dans la culpabilité ?


Geoffrey Rouge-Carrassat entre au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Paris, à l’âge de 17 ans, où il travaille avec Daniel Mesguich, Xavier Gallais, Georges Lavaudant, Stuart Seide, Dieudonné Nianguna… En 2014, il présente sa première création, La Sangria de Sanguille, un spectacle chorégraphique pour 15 acteurs. En 2015, son texte Y’a pire, faut pas s’plaindre ! est primé par le Centre National du Théâtre. En 2016-2017, il est artiste en résidence au Collège Cesária Évora de Montreuil (93), soutenu par la DRAC Île-de-France, les Fondations Rothschild et Paris Research University. Il écrit et met en scène Imagine une cabane avec 11 adolescents au Nouveau Théâtre de Montreuil. Suite à cette expérience, il crée Conseil de classe au Théâtre de Belleville. En 2017, il joue plus de 100 fois Scapin dans Les Fourberies de Scapin mis en scène par Emmanuel Besnault au Théâtre du Lucernaire. En 2018, il crée Roi du silence au Festival de Villerville et obtient le Diplôme d’État de professeur de théâtre avec les félicitations du jury. Après un Master de Création Littéraire à l’Université Paris 8, il est actuellement doctorant au CNSAD.


Vous avez aimé ? Partagez avec nous votre émotion
À voir
0
Bonheur
2
C'est frais!
0
Excitation!
2
Tristesse
2