Lecture en cours
À propos de PERSONNE NE LEUR A DIT ?
           LE CAFÉ      LA CARTE      CONNEXION

À propos de PERSONNE NE LEUR A DIT ?

« Cette histoire est hallucinante ! Qu’est-ce qui leur avait donné ? Un livre, seulement UN livre, dans une édition bilingue soit, mais un seul livre. Alors moi demain, je pourrais apprendre le croate, sans l’aide de personne, sans payer de formation ou de professeur, juste avec ma volonté. Moi ou n’importe qui sur cette terre. Et tous ces gens que j’ai entendu dire « L’école c’est pas pour moi ». Personne ne leur a dit ? Sebastien Adjedj, jusqu’en terminale il a gardé son sac sur lui pendant les cours, persuadé qu’il ne se sentirait jamais chez lui à l’école. Kevin Fourment au primaire, chaque mois de Juin revenait l’éternelle question de son passage dans la classe supérieure. « Ben oui pour Kevin, c’est pas facile… ». Ça leur est pas venu une seconde à l’esprit que c’était l’école qui faisait les choses à l’envers ? »

Personne ne leur a dit ? Elise Maître

Ça vous parle ça d’aider les gens à s’émanciper ?

NOTE D’ÉCRITURE
Ma découverte du texte Le maître ignorant de Jacques Rancière a été un vrai bouleversement. Il nous parle de Joseph Jacotot, qui lui-même parlait à ses étudiants des nouvelles formes possibles de pédagogies. Aujourd’hui, c’est à mes amis d’enfance, mes camarades de scolarité que je veux parler. Leur dire que tout ce que l’on a entendu en classe n’est pas toujours vrai, leur dire qu’on peut y arriver autrement. L’école n’est pas la voie royale. Chacun peut dessiner son chemin, le construire, l’essentiel est d’avoir envie, de s’autoriser la curiosité. Dans cette pièce j’ai d’abord décidé de convoquer l’enfance et les grands principes de vérité et de mensonge dont chacun fait l’expérience. J’ai ensuite voulu confronter les idéaux de la jeune adulte aux réalités des camarades qu’elle tente de retrouver. J’ai écrit cette quête comme un parcours initiatique, un manifeste pour l’égalité des possibles.
Élise Maître

NOTE DE MISE EN SCÈNE
Personne ne leur a dit ? est un texte fort qui aborde de nombreux sujets qui se retrouvent autour d’un thème indémodable : l’éducation et le système scolaire. 
Je crois sincèrement à l’idée que l’on est capable d’apprendre par soi même. Certes l’éducation, le capital culturel familial ou les inégalités changent la donne mais on naît tous avec une curiosité et des capacités. L’école et les figures de maître sont là pour aider à les révéler.

J’ai voulu ici une mise en scène dynamique, centrée sur les questions incessantes qui animent Élise. Pour la scénographie je l’imagine simple mais foisonnante de petits éléments qui retracent sa vie de l’enfance à l’âge adulte. Pendant 1h15 Élise mène l’enquête pour trouver LA réponse et par quel chemin y arriver. C’est en s’interrogeant et en se confrontant à différents maîtres qu’elle va réaliser que peu importe le chemin, la volonté d’arriver suffit à tout. 

Houdia Ponty

Voir aussi

Vous avez aimé ? Partagez avec nous votre émotion
À voir
0
Bonheur
2
C'est frais!
0
Excitation!
2
Tristesse
2