Lecture en cours
À propos de MADRIGAL FESTIN
           LE CAFÉ      LA CARTE      CONNEXION

À propos de MADRIGAL FESTIN

©Paul de Menthon

Que veut-on dire par « musique populaire » ? Qu’est-ce qu’un « tube » ? Des dizaines de mélodies nous viennent à l’esprit, quelques bribes de paroles, et avec elles une foule de souvenirs propres à chacun. C’est peut-être là le secret de fabrication de ces fameux tubes – un thème simple, quelques accords en boucle, un texte impersonnel… Ces contours vagues nous permettent d’y projeter un peu de nous-mêmes. Et chaque répertoire possède ses tubes : la Pop, bien sûr, mais aussi la musique classique, et la musique traditionnelle, la première « musique populaire »… S’emparer de ces objets musicaux, c’est s’approprier une part de mémoire sonore collective. Où entendons-nous ces morceaux ? Avec qui ? Qu’est-ce qui nous en reste ? À partir de ces « restes », nous faisons notre cuisine de sorcières, en mélangeant les chants d’amantes éplorées avec les danses de la st Jean.
Ariane Issartel

Mais qu’est ce qu’on entend ?


Depuis plusieurs années, nous travaillons main dans la main. Au cours de la création musicale des spectacles, nous avons développé des obsessions communes : le lien entre musique et action, la fonction sociale du chant, les principes structurants des musiques traditionnelles… Toujours associé au plateau, notre nouveau projet musical n’a pas la forme d’un concert. Ici, les mélodies surgissent, convoquées par un mot, une sensation, la manipulation d’un objet. Il s’agit aussi de jouer avec un sentiment de familiarité du public, que nous voulons tout autant conforter que perturber. Il reconnaît un thème, mais plusieurs anomalies lui font perdre ses repères. Nous avons choisi des pièces hétéroclites qui nous « font de l’effet » : d’un thème traditionnel anglais aux tubes des années 1990, en passant par un lamento baroque ou des mélodies hongroises collectées par Bartok… Nous les avons arrangées, dérangées, jusqu’à les faire nôtres.
Lili Aymonino


Entre et tourne dans la ronde qui mêle nos jambes
Qui de nous osera braver le feu et les cendres ?
Entre et tourne dans la ronde qui mêle nos jambes
Qui de nous saura voler le regard du plus tendre ?
Donne-nous ta main, et chante et virevolte,
Viens, viens, viens viens !

MADRIGAL FESTIN
Vous avez aimé ? Partagez avec nous votre émotion
À voir
0
Bonheur
2
C'est frais!
0
Excitation!
2
Tristesse
2