C'est bizarre l'écriture

Christiane Rochefort

Présentation

C'est bizarre l'écriture de Christiane Rochefort
Date(s) : du 13 Jan 2020 au 27 avr 2020
Lundi
à 19h
Durée : 1h15

Toutes les représentations jusqu'au 3 mai inclus sont annulées.

Nous vous tiendrons informés au plus vite de la réouverture du lieu et de la reprise des spectacles
Nous vous proposons trois possibilités :
* Si vous souhaitez soutenir & être solidaires du théâtre, de son personnel & de ses intermittents, vous pouvez choisir de faire un don au théâtre en conservant votre réservation
* Vous pouvez demander une mise en acompte de votre réservation afin de pouvoir reporter votre place sur une date ultérieure ou un prochain spectacle
* Vous pouvez demander le remboursement de votre réservation
Dans les deux derniers cas, vous pouvez envoyer un courriel à reservation@scenesblanches.com en rappelant l'intitulé de l'événement, la date de réservation initiale & vos coordonnées (nom & prénom)

Un voyage sur l’écriture, voguant en jeu, en lecture et en musique dans l’univers iconoclaste, rageur, utopiste et poétique de Christiane Rochefort (1917-1998), auteure notamment de Le Repos du guerrier, Ma vie revue et corrigée par l’auteur ou La Porte du fond. Par des allers-retours entre ses nombreux textes sur l’écriture et des extraits de ses romans et proses poétiques, les deux interprètes traversent en poésie et en mouvement la parole libre d’une écrivaine côtoyée tout au long de leur enfance. Nous prouvant que l’écriture est bien un exercice physique.

Autour du spectacle
samedi 7 mars à 16h - Dans le grenier ambulant de Rachel Mizrahi - lecture en entrée libre (réservation au 01 42 36 00 50 ou reservation@scenesblanches.com)
lundi 20 janvier et lundi 13 avril de 16h à 18h - Atelier d'écriture organisé avec Aleph-Écriture (+ d'infos :
- lundi 20 janvier > un atelier d'expérimentation autour de jeux d'écriture afin de vous immerger dans l'univers ludique de Christiane Rochefort. Réservez ici
- lundi 13 avril > S'inspirer du style atypique et ludique de Christiane Rochefort et, à votre tour, dérivez, inventez, jouez avec les mots. Des fragments de votre vie brève revue et corrigée par vous-même. Réservez ici

Informations sur le lieu

Salle Vicky Messica
Les Déchargeurs
3, rue des Déchargeurs
RDC Fond Cour
75001 Paris

La presse en parle

Un délicat voyage en territoire de lettres et de mots / L'Humanité
Retrouvez l'interview d'Orit sur Alligre FM en début d'émission > http://aligrefm.org/podcasts/chronica-le-podcast-149/chronica-22-decembr...
Un spectacle plein de charme. / Coup 2 théâtre
Un beau spectacle, mené tambour battant, mais avec son lot d’émotions, qui donne envie de (re)lire Christiane Rochefort. / La Grande Parade

Distribution

Coréalisation La Reine blanche - Les Déchargeurs & Petite Lumière

Avec le soutien du Pilier des Anges - Théâtre Halle Roublot

Avec le soutien de :

Multimédia

 
00:00
Découvrez le dossier du spectacle
Découvrez le dossier du spectacle

Notes & extraits

NOTE DE LA METTEURE EN SCÈNE
Notre projet est né de la magie d’une soirée de lecture et de musique consacrée à l’oeuvre de Christiane Rochefort que nous avons donnée à la Maison de la Poésie à Paris en 2015. Il nous est alors apparu évident et nécessaire d’en faire un spectacle, un spectacle sur l’écriture. Car il y a ce dialogue incessant que l’écrivaine entretenait avec sa propre oeuvre, interrogeant le processus de son écriture dans plusieurs de ses textes. Notre duo va donc incarner ce dialogue en des allers-retours entre des textes sur l’écriture dits et des extraits de ses romans et proses poétiques lus. Avec l’apport du talent de chanteuse d’Awena, deux poèmes ont été mis en musique, puis Purcell, Dylan et les Beatles, très présents dans la vie de Christiane Rochefort, se sont imposés… Nous voulons aussi faire partager l’univers ludique présent dans toute son œuvre et notamment dans Ma vie revue et corrigée par l’auteur, où elle propose plusieurs jeux d’écriture et invente une autre manière de se raconter. Pour explorer ce monde, bien évidemment des machines à écrire, des tables et chaises en mouvement, et sur une grande feuille de papier, semblant tomber des cintres et traversant le plateau, chercher à rendre palpable la matière « écriture ». Puis l’utilisation d’un rétroprojecteur permettant de confectionner des images en direct a paru le meilleur moyen d’accompagner graphiquement et ludiquement notre propos. Et pour finir, il s’est révélé essentiel de faire entendre au public quelques-unes de nos histoires d’avec Christiane (grande amie de nos mères) échappées de nos mémoires d’enfance…
Orit Mizrahi