Festival Court mais pas vite

3ème édition

Présentation

Festival Court mais pas vite
Date(s) : du 26 mai 2019 au 27 mai 2019
Lundi
Dimanche
à horaires variables
Durée : 1h30 par session

3ème édition

Court mais pas vite repose sur un calendrier inversé par rapport à d’autres évènements : les deux jours de festival ne sont que l’ouverture d’un champ des possibles. 6 compagnies présentent sur ces deux jours une maquette de 30 minutes devant un public et un jury de professionnels. Le lauréat est accompagné ensuite sur une année, afin de se professionnaliser dans tous les domaines de compétences. Nous désirons mettre en lumière les premiers gestes artistiques d’une jeunesse libre, pertinente, impétueuse et insouciante tout en lui offrant une aire de liberté où recommencer est possible.

Chaque session est composée de 3 spectacles de 30 minutes dont voici le programme
(cliquez sur le nom des spectacles pour en savoir plus)

dimanche 26 mai session 1 à 15h / session 2 à 18h
lundi 27 mai session 1 à 19h / session 2 à 21h30

SESSION 1
LE GOÛT DU SANG DANS LA BOUCHE
ARBORETUM
LE FOU ET LA NONNE

SESSION 2
EVA L.
CELLE QUI SAIT
JUSTE FANTÔMES

JURY 2019
Salomé Broussky, Oriane Jeancourt Galignani, Xavier Gallais, Frédéric Maragnani, Lee Fou Messica, Éric Ruf

Informations sur le lieu

Salle Vicky Messica
Les Déchargeurs
3, rue des Déchargeurs
RDC Fond Cour
75001 Paris

Distribution

Un Festival créé en 2017 par Les Déchargeurs et porté par Ludovic Michel, Emmanuelle Jauffret, Rémi Prin & Maëva Rigout

Notes & extraits

COURT MAIS PAS VITE
Notre démarche ne repose pas sur un constat - nous connaissons la précarité des compagnies émergentes, nous savons à quel point le pas entre l’amateurisme et la professionnalisation est grand et essentiel. Pourtant, les outils offerts pour accompagner ce pas sont peu nombreux, alors même que les diverses institutions professionnalisantes considèrent souvent seulement les projets émanant des quelques compagnies qui ont franchi ce pas. Notre démarche est née d’un désir et d’un devoir que nous estimons nôtre en tant qu’acteur culturel : celui de la transmission. Nous désirons mettre en lumière les premiers gestes artistiques d’une jeunesse libre, pertinente, impétueuse et insouciante tout en lui offrant une aire de liberté où recommencer est possible. « Echoue encore, échoue mieux » disait Samuel Beckett, Court mais pas vite est un espace qui offre le temps et le droit à l’erreur. Nous ne prétendons pas remplacer les institutions politiques ni proposer une méthode de professionnalisation infaillible ; nous voulons seulement offrir un temps long où l’erreur importe autant que la réussite et où l’appui sur un réseau et des compétences existantes est possible. Afin que la création théâtrale et l’instinct artistique ne soient plus freinés par un manque d’outils ou de connaissances.