Rhapsodie !

Présentation

Rhapsodie !
Date(s) : du 10 fév 2020 au 23 mar 2020
Lundi
à 21h
Durée : 1h

Toutes les représentations jusqu'au 15 avril inclus sont annulées. 

Nous vous tiendrons informés au plus vite de la réouverture du lieu et de la reprise des spectacles.
Nous vous proposons trois possibilités si vous aviez acheté une place :
* Si vous souhaitez soutenir & être solidaires du théâtre, de son personnel & de ses intermittents, vous pouvez choisir de faire un don au théâtre en conservant votre réservation 
* Vous pouvez demander une mise en acompte de votre réservation afin de pouvoir reporter votre place sur une date ultérieure ou un prochain spectacle
* Vous pouvez demander le remboursement de votre réservation
Dans les deux derniers cas, vous pouvez envoyer un courriel à reservation@scenesblanches.com en rappelant l'intitulé de l'événement, la date de réservation initiale & vos coordonnées (nom & prénom)

Un jeune homme navigue, seul, entre ses fantasmes musicaux et ses souvenirs. Contraint de revivre des instants passés pour tenter de faire face à ses traumatismes, les musiques de différentes époques l’interpellent ou émanent de lui. Les mots ne sont pas ses outils, il n’a jamais aimé parler ; il sera pourtant chanteur, rappeur et d’autres fois danseur, pianiste ou chef d’orchestre. Et inventera de nouvelles manières d’exprimer ses peurs, ses déceptions, mais aussi les voix de ses rébellions.

Informations sur le lieu

Salle Vicky Messica
Les Déchargeurs
3, rue des Déchargeurs
RDC Fond Cour
75001 Paris

Distribution

Multimédia

Cliquez sur l'image pour télécharger le dossier
Cliquez sur l'image pour télécharger le dossier

Notes & extraits

À PROPOS DU SPECTACLE

Les textes du spectacle sont nés dans différents lieux, à différents instants des étapes de la création. Parfois au bord du plateau, pendant une scène, une autre fois dans le train pour rentrer chez soi ou simplement en écoutant l’une des chansons. Il s’agit dans la majorité des cas d’une interprétation des différentes musiques ainsi que des situations que nous avons tissé autour d’elles.

Les mots apparaissent toujours en complément d’un instant musical, comme la nécessité d’aller plus loin pour le personnage.

Dans la première version du spectacle, le personnage ne parlait pas, mais très rapidement nous avons ressenti des creux. De ce constat nous avons créé une parole qui fait résonner les silences de la musique, dont l’objectif n’est pas de combler un vide : les mots sont aspirés et sont toujours pour le personnage un saut dans le précipice.

Pour les spectateurs, les mots balisent un terrain fantasmé par le personnage. Sans la parole, le personnage n’est lui aussi qu’un fantasme, alors que nous le voulons bel et bien inscrit dans le réel.

Compagnie de la Règle 4