" J'ai traduit le Don paisible ! "

Présentation

" J'ai traduit le Don paisible ! "
Date(s) : du 5 mar 2019 au 6 mar 2019
Mardi
Mercredi
à 19h30
Durée : 1h10

Lecture proposée dans le cadre de l’année Antoine Vitez aux Déchargeurs.

L'histoire se passe dans la région du Don entre 1912 et 1922. Tatarski est un village au bord du fleuve où vit dans des conditions difficiles la famille Melekhov. Ils se trouvent, ainsi que tout leur village, confrontés à la première Guerre mondiale puis à la guerre civile russe. Grigori leur plus jeune fils est tiraillé entre son amante Aksinia et sa femme Natalia, et entre les deux camps. Roman fleuve, immense survol des saisons dans la steppe et les champs de bataille, Le Don paisible est une vaste fresque de la Russie du début du XXème siècle.

Informations sur le lieu

Salle Vicky Messica
Les Déchargeurs / Le Pôle
3, rue des Déchargeurs
RDC Fond Cour
75001 Paris

Distribution

Traduction

Production La Reine blanche - Les Déchargeurs / Le Pôle diffusion

Notes & extraits

Le Don paisible est un roman magnifique. Sa traduction par Antoine est très belle. C’est aussi un souvenir d’enfance très intime. Mon envie de lecture puise dans ces trois raisons.

J’ai 8 ans environ. Je suis debout à côté de la table de travail de mon père. Il écrit – feuilles blanches, fiches en cartons dans la longue boite en bois, corbeille pleine de brouillons froissés. Je ne dis rien. J’attends sans bruit. J’ai dû venir lui demander de me faire à goûter – sans doute maman est absente. Il lève les yeux sur moi soudain et me demande : « Comment dit-on… pour un lit… ? »… et il me fait des signes avec ses mains. Je reconstitue maintenant qu’il est sans doute fatigué, qu’il sait que j’attends et qu’il en est un peu perturbé, et il a un vide d’un seul coup. J’hésite en décryptant ses gestes et je dis « la tête » ! Oui la tête du lit. « Oui merci ! » et il note et termine sa phrase écrite. Je suis emplie d’une fierté incroyable ! Contente, contente! Je l’ai aidé ! J’ai trouvé le mot ! J’ai traduit moi aussi Le Don paisible !

Jeanne Vitez