Amalia respire profondément

Alina Nelega

Présentation

Amalia respire profondément d' Alina Nelega
Date(s) : du 1 oct 2013 au 23 nov 2013
Mardi
Mercredi
Jeudi
Vendredi
Samedi
à 19h30
Durée : 1h00

Un songe dure quelques secondes et il te semble aussi long que la vie. Mais... si c’était l’inverse.

Avant-première le 20 septembre à 19h30

Une fille un peu simplette, d’une naïveté feinte ou réelle, Amalia traverse décennie après décennie l’histoire récente et de plomb d’un pays qui n’arrive toujours pas à sortir de son passé communiste. Une vie ballotée entre grotesque et tragique, une société mal décidée entre les âges et les choix politiques absurdes.

Informations sur le lieu

Salle Vicky Messica
Les Déchargeurs / Le Pôle
3, rue des Déchargeurs
RDC Fond Cour
75001 Paris

La presse en parle

Une comédienne hors pair / BSC news

Une chronique d'une grande intensité dramatique portée par une actrice solide et émouvante / Froggy's delight

Une mise en scène sobre et tendue. Codrina Pricopoaia réalise un véritable exploit / Webthéa

Distribution

Texte
Traduction
Mise en scène
Comédien(s)

Production Les Déchargeurs/le pôle en accord avec le pôle diffusion

Avec le soutien de l' Institut culturel roumain

Multimédia

 
00:00

Notes & extraits

L'AUTEUR

Alina Nelega est née en 1960, à Tîrgu Mureş, en Transylvanie, Roumanie. Auteur dramatique, prosateur et metteur en scène, ses pièces ont été traduites en allemand, en anglais, en français, en hongrois, en polonais, en russe et en tchèque. Elle s’est vue décerner le prix de l’Auteur européen (Heidelberg Stueckemarkt, 2007) et a récemment été nommée meilleur dramaturge par l’Union des auteurs roumains.

NOTE DU METTEUR EN SCENE

J’ai choisi de mettre en scène ce texte, un des matériaux dramatiques les plus forts écrits en Roumanie depuis plus d’une décennie. Amalia respire profondément est un texte qui a l’envergure d’une œuvre universelle, qui mérite d’être entendu et compris par un autre public que celui exclusivement de langue roumaine. Ce projet pourra par la suite, je l’espère, respirer sur d’autres scènes françaises et rencontrer un public intéressé par l’histoire de la Roumanie et de l’Est Européen. Pour moi, ce texte représente une occasion extraordinaire pour continuer de rechercher un théâtre qui coïncide avec la mentalité de ma génération. Une génération qui en a marre de la transition, qui est fatiguée de tant de vains bavardages sur les fantômes ceausistes. Nous devons trouver un moyen de nous réconcilier avec le passé et de vivre le présent pour investir dans un futur désirable. Mon spectacle sera basé sur des techniques brechtiennes, un style vrai, cruel, espiègle, sarcastique, ne craignant pas les paradoxes, excessif et sobre, sur le fil du rasoir, entre le rire et les larmes.

Bobi Pricop

EXTRAITS

Je voudrais mourir seulement après, après m’être réveillée de cette vie que j’ai rêvée à visage couvert, les yeux fermés, les mains attachées, le cœur gelé. Un songe dure quelques secondes et il te semble aussi long que la vie. Mais si c’était l’inverse – et si toute la vie durait autant qu’une respiration? Il serait peut-être mieux de respirer profondément, le plus profondément possible...

Je remercie de tout mon cœur le Parti,
pour l’avenir radieux, le Conducator bien-aimé,
sa vaillante épouse,
notre Mère.
Et plein de reconnaissance,
pour les soins qu’ils nous prodiguent,
nous nous envolons
vers le communisme,
et la patrie chérie,
ma patrie,
s’en va elle aussi.
Ma patrie est une petite truie
qui s’appelle Fanny.
Elle a été mangée par les miliciens
avec en tête, le Camarade Commandant.
Pour tout ceci
et pour beaucoup d’autres choses,
Merci.