Charif Ghattas

Il n'est pas de mois sans qu'une pépite nous soit révélée / Le Figaro

Prix, Récompense

Formation

Né au Liban en 81, Charif Ghattas est arrivé en France en 90.

En 2002, il écrit sa première pièce Du vice à la racine, créée en 2004 avec le collectif Point Basta au festival off d’Avignon.
Entre 2005 et 2007, parallèlement à l’écriture théâtrale (Bustop, Sous le drapeau), il écrit des articles pour différents mensuels. En 2009, il monte Une éternité, en résidence à Beyrouth.
Après cette expérience, il vit partiellement au Liban jusqu’en 2012 où il écrit des commandes de scénarios (La sale guerre, Yalla Bye). Il y effectue également des recherches approfondies sur les disparus de la guerre civile (1975-1990), recherches qui donneront naissance à une nouvelle pièce intitulée Holiday Inn.
En 2011, la compagnie Le Pack lui passe commande d’une version d’Amphitryon. Maxime Franzetti, metteur en scène et fondateur du LFTP, en fera la création en 2014.
En 2012, le monde arabe et en particulier la Syrie vivent au rythme des bouleversements que l’on connaît ; dans Le premier jour, Charif Ghattas s’interroge alors sur les situations chaotiques qui précèdent les soulèvements des masses contre les régimes dictatoriaux, en tentant d’observer deux solitudes qui s’opposent, celle du révolté et celle du tyran. La pièce sera traduite en arabe et montée au Liban en juin 2012.
Actuellement, il travaille sur une nouvelle pièce,Dépendances.
Il collabore également aux fictions de France Inter ("Nuit noire" et "Au fil de l’histoire").