Thomas Chagrin

(librement inspiré de rien)

Présentation

Thomas Chagrin de Will Eno
Date(s) : du 16 aoû 2011 au 22 oct 2011
Mardi
Mercredi
Jeudi
Vendredi
Samedi
à 21h45
Durée : 1h10

« La réalité est drôle parfois. Sauf pour moi. »

Ecorché vif, galérien de l’amour, harangueur de jardin public, poète sans œuvre, Thomas Chagrin est tout cela à la fois, l’allumé en costard cravate noire inventé par Will Eno. Ce monologue célèbre toute la valeur vacillante de la vie, du petit chien qu’on a perdu quand on était enfant, à la femme qui est partie et qu’on n’a pas cessé d’aimer.

L’auteur est représenté dans les pays de langue française par l'Agence MCR, Marie Cécile Renauld, Paris en accord avec Curtis Brown Group Ltd, London

Informations sur le lieu

Salle Vicky Messica
Les Déchargeurs
3, rue des Déchargeurs
RDC Fond Cour
75001 Paris

La presse en parle

Pariscope / 31 août 2011/ Marie-Céline Nivière
" Adrien Melin (…) offre à ce Thomas bien des nuances, de la profondeur. C’est bouleversant "

Nouvel Obs / 15 sept.2011 / Jacques Nerson
"Adrien Melin, excellent acteur"

Presse parue lors de la création

Le Monde/ janvier 2008 / Martine Silber
"Son désespoir tranquille, lisse, égratigne pour un moment"

Midi Libre /29 mars 2011
"Thomas Chagrin nous happe par la justesse de son histoire"

Distribution

Texte
Traduction
Mise en scène
Comédien(s)
Lumières
Costumes

Coréalisation Les Déchargeurs / théâtre des 13 vents - cdn languedoc-roussillon montpellier

Multimédia

Notes & extraits

Je pense que les thématiques essentielles sont intemporelles. Nous ne savons pas ce qu'il y a après la mort, aussi, d'une certaine façon nous ne savons pas davantage ce qui s'est passé à notre naissance. Dès lors, la vie est un mystère. Je pense que le théâtre, même s'il ne peut expliquer ce mystère, peut le rendre plus tangible.

Will Eno

Vivre sa Vie
La parole d'un homme a le pouvoir de réveiller les morts. Jésus dit "Lève toi et marche" et Lazare en effet se relève. Thomas Chagrin dit "Et s'il vous restait quarante ans à vivre ? Vous feriez quoi ?" et nous pensons à l'absurdité de nos vies.
Mais qui est ce Thomas Chagrin qui nous parle les yeux dans les yeux ? Un SDF métaphysique ? Un prédicateur laïc ? Un fou pacifique ? Un psychanalyste amateur ? Les indices sont rares pour lui donner une identité. En tout cas, sa maitrise de la langue, sa capacité à enchevêtrer plusieurs histoires, son urgence à s'exprimer témoignent d'un esprit fort, original et libre. La seule indication est son patronyme, ce mot dont le sens est le même en français qu'en anglais. Il cherche, explore, expulse ce chagrin dont il est l'incarnation. Manifestement, sa vie est détruite par des traumatismes insurmontables qui l'empêchent de vivre le jeu social (tout va bien, merci…). Alors, il trimballe sa névrose qu'il aime, choie et cajole pour la balancer à des auditoires improvisés. Et nous, public, faisons partie de la représentation, qui pourrait se dérouler n'importe où, du moment qu'il y a une curiosité à écouter : scène de théâtre, terrasse de café, jardin public… Thomas Chagrin choisit un lieu stratégique et nous parle. Et sa parole nous réveille, nous bouscule, nous électrise, nous recharge.

Gilbert Désveaux

Ça s’est terminé quand, votre enfance ? Comment ça vous a fait mal, quand ça vous a fait mal ? quand vous étiez si petit, un si petit bout de chou de rien du tout, rien que des grands yeux étonnés, un cœur qui bat, et une centaine de mots pour vous exprimer ?
C’est pas merveilleux comme on s’en remet jamais ? Blessures petites et grandes, mesdames et messieurs. Traumatismes et violences, c’est le bonheur, non ? On vit dans la peur, ajustant le malheur à notre besoin d’être malheureux. Elle est pas belle, la vie ? C’est pas génial, comme jeu ?