L'Histoire d'amour du siècle

Présentation

L'Histoire d'amour du siècle
Date(s) :
Jeudi
Vendredi
Samedi
à 18h00
Durée : 1h

Quand nous aurons fini de haïr
levons-nous et partons.

Aux allures de concert rock, ce spectacle nous fait vivre l’histoire d’un combat ordinaire, d’un chant d’espoir et de révolte. Deux actrices, un guitariste et une pianiste interprètent sur plateau nu les poèmes de Märta Tikkanen ; la violence d'un mari alcoolique, leurs enfants au cœur du drame. Du noir, du rouge, du blanc, du plus intime au plus fulgurant.

Informations sur le lieu

Salle Vicky Messica
Les Déchargeurs
3, rue des Déchargeurs
RDC Fond Cour
75001 Paris

La presse en parle

Télérama
Ecriture rythmée par la musique rock, vitalité du jeu, éliminent tout pathos ou misérabilisme. Un travail réussi, tonique et attachant.

Distribution

Coréalisation Les Déchargeurs / La Petite Robe Noire

L'Institut Français

Sceneweb.fr

Fnac

Multimédia

Notes & extraits

Quand j'ai découvert ce texte j'ai été frappée par la justesse de ses mots. Incisifs, pudiques et audacieux. Au fil de mes rencontres et de mes voyages, j'ai souvent entendu les mêmes histoires qui revenaient de la part d'enfants de parents alcooliques. Elles devenaient familières, alors que la plupart d'entre eux avait la sensation d'avoir vécu l'impensable et ce dans une grande solitude. Dans notre spectacle la voix de Märta s'élève et rompt le silence, du plus profond de ce qu'elle est et de ce qu'elle rêve d'être. Car elle n'est jamais partie au final, et ce n'est pas le plus important pour nous. J'ai voulu explorer cet instant de rupture, en imaginant que Märta vienne sur scène pour quitter son mari et son lot d'abnégation. C'est une explosion de vie, un surgissement. J'ai choisi deux comédiennes pour incarner cette pensée en mouvement, et lui insuffler l'énergie, l'humour et la sensibilité de leur jeunesse. Elles sont à même d'incarner le récit d'une femme, ainsi que la force propre aux enfants pour endurer et opposer une résistance comme nous le dit Laughton dans La nuit du chasseur. La langue est contemporaine, très musicale et structurée. Ayant vu bien des concerts, le rock s'est imposé de lui-même comme une interprétation brute, mélodique et populaire. La forme du concert est simple, hors du temps et de tout lieu qui se rapporte au quotidien de l'auteur, pour mieux l'écouter et nous interroger. S'ouvrir à l'essentiel.

Emmanuelle Coutellier

Quand j’ai découvert ce texte j’ai été frappée par la justesse de ses mots. Incisifs, pudiques et audacieux. Au fil de mes rencontres et de mes voyages, j’ai souvent entendu les mêmes histoires qui revenaient de la part d’enfants de parents alcooliques. Elles devenaient familières, alors que la plupart d’entre eux avait la sensation d’avoir vécu l’impensable et ce dans une grande solitude. Dans notre spectacle, la voix de Märta s’élève et rompt le silence, du plus profond de ce qu’elle est et de ce qu’elle rêve d’être. Car elle n’est jamais partie au final, et ce n’est pas le plus important pour nous. J’ai voulu explorer cet instant de rupture, en imaginant que Märta vienne sur scène pour quitter son mari et son lot d’abnégation. C’est une explosion de vie, un surgissement. J’ai choisi deux comédiennes pour incarner cette pensée en mouvement, et lui insuffler l’énergie, l’humour et la sensibilité de leur jeunesse. Elles sont à même d’incarner le récit d’une femme, ainsi que la force propre aux enfants pour endurer et opposer une résistance comme nous le dit Laughton dans La nuit du chasseur. La langue est contemporaine, très musicale et structurée. Ayant vu bien des concerts, le rock s’est imposé de lui-même comme une interprétation brute, mélodique et populaire. La forme du concert est simple, hors du temps et de tout lieu qui se rapporte au quotidien de l’auteur, pour mieux l’écouter et nous interroger. S’ouvrir à l’essentiel.

Emmanuelle Coutellier

Tout d’abord c’est merveilleux
vertigineusement et incroyablement
merveilleux
qu’il existe malgré tout des gens qui voient
derrière la façade
qui comprennent
qui se rendent compte de la situation

Mais ensuite
les choses se compliquent
quand vient la question
pourquoi ne pars-tu pas?

Un nombre incalculable de fois
j’ai failli partir
Si cette crise n’est pas la dernière
je pars
si sa méchanceté atteint les enfants
je pars

Si en plus il se met à mentir
je pars
si jamais il lève la main sur moi
je pars
quand les enfants n’en pourront plus
il faudra que je parte

Tout cela est arrivé
et je ne suis pas partie

Pourquoi?