Fromtwo - Estelle Grand

William Radet

Présentation

Fromtwo - Estelle Grand de William Radet
Date(s) : du 4 oct 2012 au 8 nov 2012
Jeudi
à 20h00
Durée : 1h15

After beat contre Beethoven, Stratocaster et Stradivarius, Mozart contre Mozartfucker !
Longueur d’ondes

Une musique fine, une musique délicate, une musique précise, la voix d’Estelle Grand est une perle de rosée que vient recueillir un piano serein d’ivoire léger. En réponse, un tapis de peaux frappées, frottées, une forteresse rythmique, épine dorsale de la pulsation qui comme un cœur d’enfant s’émerveille et se ré-enchante dans l’instant présent et dans le suivant. Fromtwo est une proposition rare et audacieuse, un hommage déposé par deux musiciens esthètes au pied d’un public surpris puis ébahi.
Longueur d’ondes (nov. 2009)

Informations sur le lieu

Salle La Bohème
Les Déchargeurs
3, rue des Déchargeurs
RDC Fond Cour
75001 Paris, IdF

Distribution

Musique
Crédit Photo Visuel

Coréalisation Les Déchargeurs / Estelle Grand

Multimédia

Notes & extraits

L’idée du groupe Fromtwo naît du constat que les publics et les genres musicaux évoluent trop souvent de manière hermétique, oubliant de s’enrichir les uns des autres. C’est pourquoi il lui semble important aujourd’hui de proposer un espace de création et de réflexion décloisonné. Fromtwo fonde son identité sur la fusion de différentes cultures musicales.
Ayant évolué dans un univers de musique classique, c’est naturellement qu’Estelle Grand introduit dans sa création des influences telles que Satie, Purcell, Vivaldi ou Ravel. Le répertoire s’enrichit d’une musique improvisée faisant écho au jazz intimiste que l’on retrouve dans l’écriture de Tord Gustavsen ou Bill Evans et utilise également les thèmes populaires des musiques du monde revisités grâce aux moyens contemporains.
Depuis peu un travail est engagé avec le vidéaste Denis Rochard afin de construire l’univers musical de son prochain spectacle « tranche de rue » basé sur des projections de portraits vidéo.

Estelle Grand

Que diront d’elle les hirondelles
Y’a pas de malaise sur la falaise
Elle va sauter n’vous en déplaise
Pour s’envoler tout à son aise
Elle a des ailes dans la cervelle
Et des plumes frêles tout en dentelle
Que diront d’elle les hirondelles
Que diront d’elle les hirondelles
Que diront d’elle les hirondelles
Que diront d’elle les hirondelles
Elle est si belle qu’elles vont pleurer
De sa p’tite chaise sur la falaise
Elle a sauté n’vous en déplaise
Pour s’envoler tout à son aise
Qu’importe qu’on se moque d’elle
Elle sait bien qu’elle est immortelle
Que diront d’elle les hirondelles
Que diront d’elle les hirondelles
Que diront d’elle les hirondelles
Que diront d’elle les hirondelles
Elle est si belle qu’elles vont pleurer
Y’a un malaise sur la falaise
Il est froissé son beau visage
Elle s’est cognée contre un nuage
Elle est tombée là sur la plage
Pour avoir cru à un mirage
Que diront d’elle les hirondelles
Que diront d’elle les hirondelles
Que diront d’elle les hirondelles
Que diront d’elle les hirondelles
Elle est si belle qu’elles vont pleurer