Lorraine Pintal

Il n'est pas de mois sans qu'une pépite nous soit révélée / Le Figaro

SON PARCOURS
Lorraine Pintal a été formée au Conservatoire d’Art dramatique de Montréal comme comédienne (1973).
Par la suite, elle a débuté une carrière de metteure en scène et a signé plus d’une centaine de mises en scène de textes classiques et contemporains. Son parcours de metteure en scène met en lumière de fortes affinités avec les univers de dramaturges québécois. Elle monte aussi bien Florence de Marcel Dubé (NTC, 1987) que Hosanna de Michel Tremblay (Théâtre de Quat’Sous, 1991) ou encore Les Beaux dimanches de Marcel Dubé (TNM, 1993) et travaille sur les textes de Claude Gauvreau dont Le Vampire et la nymphomane (UsineC, 1996), Les Oranges sont vertes (TNM, 1999), L’Asile de la pureté (TNM, 2003) et La Charge de l’orignal épormyable (TNM, 2009).

Sur les textes de Réjean Ducharme, elle travaille sur HA ha !… (TNM, 1990), Ines Pérée et Inat Tendu (TNM, 1991) et L’Hiver de force (TNM, 2001), dont elle a également signé l’adaptation en France (Théâtre de l’Odéon, Paris, 2002) et porte également sur scène The Burial at Thebes inspiré de la pièce de Sophocle, adaptée par Seamus Heaney (Abbey Theatre, Dublin, 2004), l’adaptation théâtrale du roman Une adoration de Nancy Huston (TNM, 2004), Don Juan de Molière (Festival de Stratford, Ontario, 2006), puis La Déraison d’amour de Jean-Daniel Lafond, en collaboration avec Marie Tifo à partir des écrits de Marie de l’Incarnation (Célestins, Lyon, 2008). Par ailleurs, elle fait une tournée européenne avec Albertine, en cinq temps de Michel Tremblay (Théâtre du Trident, 2014). Elle signe également la mise en scène de quelques opéras dont Woyzeck de Buchner et Alban Berg (Centre d’arts Orford, 2004).

Depuis le printemps 1992, elle assume la direction artistique et générale du TNM de Montréal.