Lecture en cours
À propos de L’OISEAU BLEU
           LE CAFÉ      LA CARTE      CONNEXION

À propos de L’OISEAU BLEU

La FéeC’est bien curieux les hommes. Depuis la mort des fées, ils n’y voient plus du
tout et ne s’en doutent point. Heureusement que j’ai toujours sur moi tout ce qu’il faut
pour rallumer les yeux éteints.

À peine a-t-elle prononcé ces mots, qu ‘un changement soudain et prodigieux s’opère
en toutes choses. La vieille fée est tout à coup une belle princesse merveilleuse; les
cailloux dont sont bâtis les murs de la cabane s’illuminent, bleuissent comme des
saphirs ; le pauvre mobilier s’anime et resplendit. Le cadran de l’horloge cligne de
l’œil et sourit avec aménité, tandis que la porte derrière quoi va et vient le balancier
s’entr’ouvre et laisse s’échapper les Heures, qui, se tenant les mains et riant aux
éclats, se mettent à danser aux sons d’une musique délicieuse.

L’Oiseau bleu, Maurice Maeterlinck
©Jean Achard

NOTE D’À PROPOS
A l’origine, l’Oiseau bleu est un conte philosophique de Maurice Maeterlinck, auteur belge qui reçut le Prix Nobel de Littérature en 1911. Nous avons été touchées par cette allégorie de la recherche du bonheur qui se trouvera finalement à portée de main, chez soi.
Nous avons alors imaginé une adaptation jeune public de cette œuvre qui se recentre avec humour et poésie sur le voyage initiatique de Tyltyl, tout en respectant la plume de l’auteur.
Notre spectacle est fondé sur la stimulation de l’imaginaire des petits et des grands. Ici le décor ne se construit pas sur la scène mais dans l’esprit de ceux et celles qui la regardent. Par un geste, un mot, un son, le spectateur passe d’un personnage à un autre, d’un lieu à un autre, d’une émotion à une autre.
La langue de Maeterlinck est belle, riche, onirique tout comme le voyage auquel elle nous invite.

Une belle leçon de vie.

Le Berry républicain
©Jean Achard

De ce mystérieux Oiseau Bleu, il est dit qu’il peut révéler « le grand secret des choses et du bonheur» et que, si on parvient à le capturer, on «saura tout», on « verra tout ». Dans les divers tableaux où Tyltyl s’aventure, elle le trouve, s’en empare, mais chaque fois l’Oiseau Bleu semble insaisissable.

Est-il un leurre ?

Voir aussi

Vous avez aimé ? Partagez avec nous votre émotion
À voir
0
Bonheur
2
C'est frais!
0
Excitation!
2
Tristesse
2