Lecture en cours
À Propos de ET POURTANT J’AI BESOIN D’AMOUR – DES HOMMES ONT ÉCRIT À MENIE GRÉGOIRE
           LE BAR      ABONNEMENT      MON COMPTE

À Propos de ET POURTANT J’AI BESOIN D’AMOUR – DES HOMMES ONT ÉCRIT À MENIE GRÉGOIRE

Ce spectacle n’est pas un point de vue personnel sur la masculinité que j’aurais tiré de ma propre expérience ou tiré d’observations de mon entourage, mais je voulais questionner les raisons pour lesquelles mes frères les hommes ont du mal à accepter l’écroulement de leur empire. Je voulais parler de la complexité de toutes les vies d’hommes dans notre société car on ne peut pas faire comme si tous les individus hommes exerçaient de la même manière une domination sur les individus femmes; néanmoins on doit parler des masculinités complices qui permettent à la domination hégémonique de perdurer.

ETIENNE COQUEREAU

 

De 1967 à 1973, Menie Grégoire va recevoir plus de 100 000 lettres. parmi lesquelles 10 000 ont été écrites par des hommes. Et c’est à ces lettres d’hommes que je me suis intéressé. Alors qui sont ces hommes qui prennent le temps d’écrire et pour quelles raisons ? Que trouvons-nous dans ces lettres ?

Solitude, amour blessé, réponse au sujet abordé dans une émission précédente. Ils veulent participer au grand débat de société, sexualité, contraception, divorce, s’insurgent sur notre siècle décadent, sur l’immoralité de Menie. Certains haïssent leur famille qui s’oppose formellement à une rupture car le couple appartient à la famille et non pas à l’individu. Un autre se plaint de s’être fait avoir et d’avoir été piégé par une femme qui a triché sur son poids à cause d’une gaine. Un autre que les filles sont délurées et qu’elles jouent avec le cœur des garçons sensibles.

ALLÔ MENIE, L’ÉMISSION

A partir de 1967, tous les jours à 15 heures sur RTL, Menie Grégoire a répondu aux appels téléphoniques et aux lettres d’auditrices et d’auditeurs. Sur les ondes, et en direct, les femmes surtout, mais aussi les hommes se mettent à parler. De leur vie, de leur corps et du couple. En plein milieu de l’après-midi, toutes et tous confient leurs difficultés personnelles à Menie Grégoire, alors que la France est encore conservatrice et réticente à parler sans tabou de sexualité. C’est la première fois dans l’hexagone que l’on met en avant la sexualité aussi librement. L’émission durera plus de 10 ans. 

Vous avez aimé ? Partagez avec nous votre émotion
À voir
0
Bonheur
0
C'est frais!
0
Excitation!
0
Tristesse
0
Votre panier est vide.
0