Pierre-Yves Plat Permettez-moi

Présentation

Pierre-Yves Plat Permettez-moi
Date(s) : du 10 Jan 2011 au 18 avr 2011
Lundi
à 20h00
Durée : 1h20

Quand le piano devient machine à écrire, toutes les plus belles histoires peuvent se raconter…

Pierre-Yves Plat échappe aux étiquettes. Il jongle avec les univers. Avec lui, Bach, Chopin, Beethoven ou encore Rachmaninov dialoguent avec le jazz, le tango et le reggae. Le concert se transforme en spectacle, le pianiste en poète. Toujours en mouvement, Pierre-Yves Plat invite aux voyages avec humour et vivacité.

Album disponible : Permettez-moi

Informations sur le lieu

Salle Vicky Messica
Les Déchargeurs / Le Pôle
3, rue des Déchargeurs
RDC Fond Cour
75001 Paris

La presse en parle

TOUTES LES NOUVELLES / Un pianiste à la frontière entre deux mondes

Distribution

Mise en scène :
Comédien(s) :
Lumières :
Crédit Photo Visuel :

Coréalisation Les Déchargeurs / Zig Zag Création

Multimédia

Notes & extraits

J’ai dit quelque part qu’il ne suffisait pas d’entendre la musique, mais qu’il fallait encore la voir.
J’emprunte ces quelques mots à Igor Stravinsky pour résumer le spectacle musical de Pierre-Yves Plat. C’est parce que je pense que ce jeune pianiste est un phénomène à entendre et à voir que j’ai tout de suite dit « oui » pour la mise en scène. Sa spécialité : transformer les grandes oeuvres classiques telles que celles de Beethoven, Chopin, Bach, Mozart... en Jazz, Ragtime, Boogie, Tango, Pop. Le tout, en conservant l’harmonie du morceau.
Une performance. Je me suis amusé à l’écouter, à le regarder, et à décrypter son univers singulier pour en faire un spectacle musical à son image : sincère, humoristique, et juste ce qu’il faut de décalé. J’ai pour habitude de travailler avec les mots. Cette fois-ci, j’ai pris un plaisir fou à travailler avec les notes ! Ma tâche a été de souligner l’émotion des morceaux via le jeu d’acteur de Pierre-Yves. Scénariser certaines histoires via des images en projection. Distiller de l’humour avec les effets scéniques adéquats…
Tout un ensemble qui nous fait partir dans un imaginaire et qui nous fait oublier nos soucis du moment. Nous avons pris, avec Pierre-yves, un plaisir fou à créer et à répéter ce « concert…ou presque », j’espère que vous en prendrez autant !

Philippe Chauveau