Appel à candidature Court mais pas vite 3ème édition

Présentation

Appel à candidature Court mais pas vite 3ème édition
Date(s) : du 19 nov 2018 au 31 déc 2018
Lundi
Mardi
Mercredi
Jeudi
Vendredi
Samedi
Dimanche
à
Durée :

Téléchargez l'appel à candidature un peu plus bas sur cette page

Vous êtes
- auteur de votre première pièce ou de votre première mise en scène
- tous âgés de moins de 28 ans dans votre projet
- le théâtre de demain

Vous voulez
- professionnaliser votre compagnie et votre projet
- être accompagnés et entendus

Nous voulons
- une forme théâtrale de 30 minutes
- un dossier artistique du projet
- le texte de la pièce

Nous offrons
- au lauréat du prix du jury : 1 convention de résidence artistique et administrative, 10 jours de résidence et 10 représentations aux Déchargeurs ainsi qu'une représentation à l'EBMK à Metz
- au lauréat du prix du public : 10 jours de résidence et une sortie de résidence publique aux Déchargeurs

Vous avez
Jusqu'au 31 décembre pour envoyer vos candidatures à festivalcourtmaispasvite@gmail.com

Informations sur le lieu

Salle Vicky Messica
Les Déchargeurs / Le Pôle
3, rue des Déchargeurs
RDC Fond Cour
75001 Paris

Distribution

Court mais pas vite c’est 30 minutes par projet, 6 univers, 2 dates et 1 jury de professionnels du spectacle vivant pour plonger au cœur de la jeune création et s’interroger sur le théâtre de demain. Une joyeuse invitation à encourager les premières écritures dramatiques et scéniques, et à les accompagner bien au-delà du festival

Retrouvez toutes les informations sur le festival (jury, dates, FAQ, équipe...) sur notre page Facebook > https://www.facebook.com/courtmaispasvite/

Multimédia

Cliquez sur l'image pour télécharger l'appel à candidature
Cliquez sur l'image pour télécharger l'appel à candidature

Notes & extraits

L’art du théâtre ne peut continuer de se développer que si l’on offre au plus grand nombre le plus grand nombre d’ouvrages de l’esprit. En ce sens je tiens à défendre le système français du subside public au théâtre. La responsabilité de l’Etat est grave - il doit l’assumer. Notre besoin à nous est de faire prendre conscience aux politiques, où qu’ils soient, que leur intérêt est là s’ils veulent laisser quelque digne trace de leur passage dans l’histoire. Etats généraux de la Culture – Zénith – 16 novembre 1987, Paroles citoyennes – Antoine Vitez

Depuis trois années, nous n’attendons pas, ou plus, que nos politiques investissent notre jeunesse d’un projet, qu’ils l’accueillent, l’accompagnent dans sa démarche, dans sa découverte. Il n’est plus temps d’espérer qu’ils comprennent la chance que nous avons de posséder une jeunesse créative. Il est de notre ressort de mettre en œuvre des outils permettant à cette jeunesse de pouvoir exprimer son art et de pouvoir porter sa voix aussi loin que possible. Ludovic Michel, directeur artistique des Déchargeurs