La Presse

Il n'est pas de mois sans qu'une pépite nous soit révélée / Le Figaro

Saison Hors-Les-Murs 2016/17
I feel good (reprise)
Les comédiens portent très justement ce pari. Une langue qui virevolte de légèreté.
Pascal Reverte et Aude Léger interprètent avec talent, vérité et pudeur, une ode à la vie intelligente, pétillante et poignante / La Terrasse
I feel good est une jolie pièce, une belle partition poignante et drôle
Une écriture originale et une mise en scène sobre et efficace
Un récit singulier et troublant.
Un spectacle touchant.
Deux excellents comédiens au service d’une comédie originale à découvrir vite.
Ce spectacle est d'une forte et belle résonance
Une création drôle et émouvante
Madeleine, l'amour secret d'Apollinaire (reprise)
Très joli spectacle. C'est merveilleux. On a son content de théâtre / Le Masque et la plume
Pierre Jacquemont et Alexandrine Serre offrent un moment bouleversant nourri d'une correspondance magnifique entre Apollinaire et sa dernière fiancée. Leurs échanges sont d'une pureté et d'une profondeur bouleversantes et montent en intensité, en audace. Pas d'autres musique que celle de ces deux voix qui font revivre ces deux êtres d'exceptions.
Saison 2016/2017
La Chambre 100 (reprise)
Une extraordinaire lumière de vie.
Le spectacle est beau, touchant, suspendu comme le sont les pietà
Le Dépeupleur
Rarement on l’a vu aussi habité par un rôle.
Fabrice Luchini
La salle est hilare. Le public est conquis. Un régal.
On jette un dé, Milord Snake
Un joyau poétique aussi brillant qu'un diamant...noir
Lacenaire
Le Premier (reprise)
Ce corps qui parle
PLAY !
L'Avare
Le Chant du cygne
Le spectacle se montre d'une virtuosité trépidante.
Astucieux détournement de l’œuvre de Tchekhov. Roger Jendly se livre à 78 ans à une introspection à la fois cocasse et sensible
Coup de Cœur d'Armelle Héliot dans le Masque et la Plume
Le spectacle de Robert Bouvier est une très libre adaptation. Roger Jendly est un comédien de premier plan, secrètement, en passant, il peut nous pincer le coeur. Chapeau, l’artiste !
Robert Bouvier s’appuie sur les personnalités de Roger Jendly et Adrien Gygax pour nous offrir grrâce et mélancolie (…) Un joli décor, de belles lumières, du son, des images projetées, en une heure dix, on a son content de vrai théâtre et d’émotions, du rire aux larmes.
Une joyeuse fantaisie et une enivrante leçon de théâtre. La mise en scène de Robert Bouvier regorge d'une joyeuse inventivité, qui ne s'arrête pas au texte.
Roger Jendly et Adrien Gygax, deux générations, deux grands talents. Un moment de grâce, très touchant et très jubilatoire, qui fait sourire, rire, et bouleverse
Parcœur
Quel bel hommage aux poètes, aux comédiens ! Quelle belle rencontre ! C’est presque une aventure, c’est toujours de l’or au bout de la course !