La Presse

Il n'est pas de mois sans qu'une pépite nous soit révélée / Le Figaro

Saison 2017/2018
Céline, derniers entretiens
Spectral et spectaculaire, la performance est remarquable. - Le Bruit du off tribune
Une mise en scène astucieuse et une interprétation habitée, géniale, inspirée, remarquable. On se régale.
Un Céline plus vrai que nature dans un spectacle étonnant, drôle, émouvant et souvent délirant. La prouesse du comédien est impressionnante.
Une performance bluffante. Un texte savoureux, aussi drôles que glaçants. - LeFigaro.fr
Seul sur scène, Stanislas de la Tousche est très impressionnant, bluffant. Il incarne Céline à la perfection. Un spectacle très prenant.
Une interprétation éblouissante, géniale, habitée, complexe et inspirée. Le comédien est magnifique. On est choqué, horripilé, remué, amusé, fasciné… Un spectacle rare.
Un grand comédien - TVLibertés
Un étonnant et édifiant mimétisme physique, une composition ébouriffante et une sidérante incarnation de Céline. - Froggy's delight
Avec talent et fidélité Stanislas de la Tousche est formidable en Céline réincarné. - Théâtrauteurs
L'Affranchie
Un souffle libérateur et enchanteur. Un personnage prenant, troublant et extrêmement attachant. Ce seule-en-scène dégage énormément d’espoir.
Une mise en scène inspirée et sensible et la technique irréprochable de Pauline Moingeon-Vallès en font un récit poignant.
Concerto de passions
Une divertissement espiègle et décalé. Un ensemble très en place et un enthousiasme communicatif. Un spectacle drôle et sympathique.
L'interprétation est époustouflante et très juste et le choix des morceaux musicaux interprétés est savoureux.
Assumé et efficacement assuré, le divertissement s'avère aussi plaisant que roboratif.
Mots dits
De la poésie, encore de la poésie, rien que de la poésie : il n’y a d’autre parti que celui-là dans ce beau spectacle. Une performance.
Accords
Une perfection idéale. Un spectacle vivant, tendre et intense, faisant jouer la langue.
Martine-Gabrielle Konorski donne une interview à Melanie Bonvard.
La Révolte
Des mots d'une force réaliste, une profondeur d’arguments et un certain lyrisme. Un jeu sincère des comédiens qui nous transmettent leurs pensées intimes avec grâce et sobriété.
Un texte au vitriol. Une révolte féministe pour l’égalité et le respect.
La pièce est stupéfiante. Ce spectacle est très réussi.
Une mise en scène qui portent avec justesse la substance du texte et le talent des deux comédiens à l'interprétation remarquable.
Cette implacable critique résonne toujours aussi cruellement dans cette mise en scène atemporelle qui affirme l’universalité de la pièce.
Dimitri Storoge, est parfaitement crédible. Maud Wyler est impressionnante. Une pièce, belle, forte, magnifiquement intelligente, incroyablement moderne. Tout y est dit. Et avec la manière ! Un travail parfait. - Le Figaroscope
Une remarquable pièce qui met en exergue la beauté et la puissance du texte. Un jeu juste et touchant des deux acteurs.
La mise en scène donne la part belle aux deux acteurs émérites dont la lumineuse Maud Wyler, juste et captivante.
Une mise en scène très recherchée. Un interprétation étonnante et au sommet. Une excellente adaptation.
Les deux comédiens donnent beaucoup d’ampleur et de nuances. L’affrontement est jubilatoire et intense. Maud Wyler est époustouflante et juste.
Deux rôles passionnants. Une grande actrice avec un jeu quasi invisible et tout en tension qui caractérise les grands acteurs.
Un texte ciselé, incisif et percutant. - Spectatif
Des comédiens excellents.
Une interprétation avec beaucoup de sensibilité.
Une pièce grinçante de l'incisif Villiers de L'Isle-Adam.
L'Art de Suzanne Brut
Une bouffée d’art théâtral. Un monologue touchant, drôle, intemporel, vrai, touchant et beau.
Une oeuvre magistrale où l’actrice livre une prestation exceptionnelle. La mise en scène est efficace et juste, le texte fait mouche.
Une pièce touchante, soignée, inattendue et pleine de sensibilité.
Un beau travail de comédienne. Un spectacle remarquable. - Arts-chipels.fr
Alissa Wenz
Elle a de l’énergie, une présence remarquable, une bonne dose d’humour et beaucoup de poésie.
Entre humour piquant et poésie sur un chemin bien agréable.
Touchante, drôle, caustique, pertinente, percutante et bigrement vivante. Alissa ou le bonheur des mots.
Sallinger
L’ensemble est loin de laisser insensible avec des comédiens absolument stupéfiants.
Une œuvre dérangeante et magistrale. Une belle énergie et un grand moment de performance dramatique.
Un bijou littéraire. Des comédiens impressionnants de vérité et ahurissants de sincérité. Un texte à la beauté acide.
Une interprétation grave, punk et un jeu puissant d'acteurs.
Les comédiens sont remarquables. Une mise en scène très musclée.
Une pièce riche de sens. Un jeu puissant des acteurs d'un présence remarquable.
Un beau travail d’interprétation d’un sombre texte de Koltès. Une très belle intensité.
Un jeu tout en souplesse, en félinité, en élégance contenue ou encore en gracilité.
Emotions à fleur de peau. Un très beau texte, onirique, cru et cruel où l’intimité se dévoile, bousculée par les sentiments. La mise en scène privilégie l’émotion.
Le Journal d'une femme de chambre
Une totale réussite ! Un spectacle fin et dérangeant qu’il importe de courir applaudir. - Théâtrauteurs
Une comédienne remarquable qui parvient à nous captiver avec brio et beaucoup de talent. Un portrait très vivant, très fidèle au roman. - Atlantico
Dans le rôle, Catherine Artigala fait un sans faute.
La subtilité de Catherine Artigala et la qualité du travail de Jean-Pierre Hané, qu'il habille, éclaire et dirige donnent à cette version apparemment modeste une réelle force qui convainc.
Õ Gilgamesh
Une puissante expérience visuelle et auditive. Une magie théâtrale pour un récit intemporel.
Une fraîcheur indéniable.
Premier amour (reprise)
Un spectacle brillant et une interprétation haute en couleurs. Un comédien impressionnant et juste.