Sébastien Dalloni

Il n'est pas de mois sans qu'une pépite nous soit révélée / Le Figaro

Sébastien Dalloni a été formée par Marie-Sophie Ferdane, Olivier Coulon-Jablonka, Aurélie Van Den Daele, Nathalie Fillion (École supérieure des comédiens par l’alternance, centre de formation d’apprentis-comédiens
du Studio d’Asnières, 2015-2018) et par Carole Bergen (Conservatoire Paul Dukas, Paris XIIème).
Il a joué dans des performances (Cie Ici-Même pour Paris Face Cachée), il a chanté dans des opéras (Les Sept Péchés Capitaux de Bertold Brecht/Kurt Weill, mise en scène d’Hervé Van Der Meulen, direction orchestre Claire Levacher) et participé à des lectures à haute voix (Nuit des Musées à la maison de Chateaubriand ; Festival Jamais Lu au Théâtre Ouvert).
Au théâtre, il a joué dans Lac de Pascal Rambert, mis en scène par Marie-Sophie Ferdane (théâtre de l’Aquarium) et L’Abattage rituel de Gorge Mastromas de Dennis Kelly, mise en scène d’Aurélie Van Den Daele pour le Collectif Gwen (Studio d’Asnières, 2018).
Il travaille également sur des projets pédagogiques : Premier Rendez-Vous, La Tourné Teatro, à Valencia l’hiver 2018 ; Contes d’Enfants Réels de Suzanne Lebeau mise en scène de Véronique Widock, projet développé avec la ville de Colombes (92) depuis 2016, en tournée pour la saison 2019-20.
Il a été assistant à la mise en scène d’Hervé Van Der Meulen pour Dialogues des Carmélites de Georges Bernanos et d’Agathe Alexis pour Un jour en Octobre de Georg Kaiser (théâtre de l’Atalante).
En parallèle de ces projets, il fait partie de la compagnie Branle-Bas de Combat, et joue dans ses créations : Marie des Grenouilles de Jean-Claude Grumberg, mise en scène de Tania Tsikounas et Laura Madar, Sur les cendres de Sam de Laura Madar (Paris, 2019) et la création collective 2085, J’aimerais déjeuner dans ton jardin secret (Prix du public, 48h en scène, 2016).