Philippe Etesse

Il n'est pas de mois sans qu'une pépite nous soit révélée / Le Figaro

Prix, Récompense

Premier prix conservatoire national supérieur d’art dramatique Rue blanche, Juin 1967

Formation

Philippe Étesse débute dans le téléfilm Le Bourgeois gentilhomme de Pierre Badel (1968) dans le rôle de Cléante aux côtés de Michel Serrault et de Rosy Varte. Le réalisateur danois Gabriel Axel l'engage en 1970 pour son film Amour (dans le rôle de Philippe Despres). Étesse jouait, en 1971, sous la direction de Julien Bertheau au Théâtre du Palais-Royal (avec Claude Jade) dans la pièce Je t'aime de Sacha Guitry. Il revient à la télé pour le rôle titre, Jean-Marc Robineau, dans la série Les Dossiers de Me Robineau. De 1975 à 1981, il est pensionnaire de la Comédie-Française où il participe à de nombreux et prestigieux spectacles. Entre 1972 et 1985, il participe à de nombreux téléfilms et à plusieurs pièces pour Au théâtre ce soir. Au cinéma, il joue le rôle principal dans La Joven y la tentación de François Mimet (1986) et à la télé dans le rôle de Blanchet dans La Garçonne (1988) avec Marie Trintignant. En 1992, il écrit le film Vincennes Neuilly et y joue le rôle principal de Jérôme. Philippe Étesse participe à des séries comme Une femme d'honneur et La Crim'. Dans la série Frank Riva avec Alain Delon, Philippe Étesse jouait le ministre de l'Intérieur.

Télévision, cinéma

Franck Riva, réalisation Patrick Jamain, 2003/2004

Une femme d’honneur, réalisation Christiane Lehérissey, 2004

La crim’, réalisation Jean-Pierre Prévost, 2003

Vincennes Neuilly, réalisation Pierre Dupouey, 1992

La Garçonne, réalisation Etienne Périer, 1988

La joven y la tentación, Jean-Claude Carrière, réalisation Jean-François Minet, 1986

Au théâtre ce soir : La Malibran, Jacques Josselin, mise en scène Philippe Rondest, réalisation Pierre Sabbagh (Théâtre Marigny, Paris, 1984)

Les Dossiers de Me Robineau, réalisation Jean-Claude de Nesle, 1975-1981

Au théâtre ce soir : L'Or et la paille, Pierre Barillet & Jean-Pierre Grédy, mise en scène Jacques Sereys, réalisation Georges Folgoas (Théâtre Marigny, Paris, 1974)

Au théâtre ce soir : Les Amants novices, Jean Bernard-Luc, mise en scène Jacques Charon, réalisation Georges Folgoas (Théâtre Marigny, Paris, 1973)

Le Bourgeois gentilhomme, Pierre Badel, 1968

Les Dossiers de Maître Robineau, épisode : Main Basse sur la Campagne, Jean-Claude de Nesles, 1972

Au théâtre ce soir : Un inspecteur vous demande, John Boynton Priestley, mise en scène Jacques Mauclair, réalisation Pierre Sabbagh (Théâtre Marigny, Paris, 1972)

Au théâtre ce soir : La Pèlerine écossaise , Sacha Guitry, mise en scène Robert Manuel, réalisation Pierre Sabbagh (Théâtre Marigny, Paris, 1971)

Le Bourgeois gentilhomme, téléfilm de Pierre Badel, 1968

Théâtre

Le Malin Plaisir, David Hare, mise en scène Jacques Lassalle (Théâtre de l'Atelier, Paris, 2000)

Ce qui arrive et ce qu'on attend, Jean-Marie Besset, mise en scène Patrice Kerbrat (Théâtre des Mathurins, Paris, 1994)

Ce qui arrive et ce qu'on attend, Jean-Marie Besset, mise en scène Patrice Kerbrat (Théâtre de la Gaîté-Montparnasse, Paris, 1993)

Le Sexe faible, Édouard Bourdet, mise en scène Jean-Laurent Cochet (Théâtre Hébertot, Paris, 1985)

Les Fourberies de Scapin, Molière, mise en scène Jacques Échantillon (Comédie-Française, Paris, 1978)

Cyrano de Bergerac , Edmond Rostand, mise en scène Jean-Paul Roussillon (Comédie-Française, Paris, 1976)

Hommage à Jean Cocteau, conception André Fraigneau (Comédie-Française, Paris, 1976)

La Sonate des spectres, August Strindberg, mise en scène Henri Ronse, ( Comédie-Française au Théâtre national de l'Odéon, Paris, 1975)

L'Île de la raison, Marivaux, mise en scène Jean-Louis Thamin (Comédie-Française au Théâtre Marigny, Paris, 1975)

L'Avare, Molière, mise en scène Jean Meyer (Théâtre des Célestins, Paris, 1974)

Le Jeu de l'amour et du hasard, Marivaux, mise en scène Jean Meyer (Théâtre des Célestins, Paris, 1973)

Les Caves du Vatican, André Gide, mise en scène Jean Meyer (Théâtre des Célestins, Paris, 1973)

Les Enfants d'Édouard, Marc-Gilbert Sauvajon, mise en scène Jean-Paul Cisife (Théâtre des Bouffes-Parisiens, Paris, 1970)

Quarante Carats, Pierre Barillet et Jean-Pierre Grédy, mise en scène Jacques Charon (Théâtre de la Madeleine, Paris, 1967)