Laurent Leclerc

Il n'est pas de mois sans qu'une pépite nous soit révélée / Le Figaro

Prix, Récompense

Formation

Diplômé de l’Institut national supérieur des arts du spectacle (INSAS, Bruxelles), il a assisté Mario Gonzalez au Conservatoire national supérieur d’art dramatique (CNSAD) de Paris avec qui il découvre le masque. Il travaille à la Radio télévision belge francophone (RTBF) et rejoint l’équipe d’assistants de Robert Wilson sur la création de Aïda à l’Opéra La Monnaie à Bruxelles. Il fonde avec Margaux Delafon la compagnie Barouf Théâtre aujourd’hui conventionnée par la Région Ile-de-France. Il écrit Des fleurs pour les morts, spectacle qui reçoit le prix Paris Jeune Talent 1999 puis se voit attribuer une bourse d’encouragement du ministère de la Culture pour sa trilogie Il était une fois la révolution algérienne, première partie de son Roman familial et théâtral. Il se met ensuite à l’écriture d’une nouvelle trilogie constituée de Tout doit disparaître (création au Théâtre des Halles à Avignon), Les Vieux (création aux Déchargeurs en avril 2011) et Les Antigones aux cheveux blancs. Ses pièces sont publiées aux Editions Lansman, Les Cygnes et Salmigondis. Il est également auteur, producteur et réalisateur d’une quarantaine de créations radiophoniques, diffusées par la RTBF, la Radio suisse romande, Radio Canada, Radio France, Radio Grenouille, Radio Campus, Radio Panik, Radio Air Libre (Bruxelles). Il dirige un atelier itinérant intitulé « L’expression radiophonique ».