Julie Cousin

Il n'est pas de mois sans qu'une pépite nous soit révélée / Le Figaro

Prix, Récompense

Formation

Formée à l’école Acting international et à l’école d’art dramatique Jean Périmony, elle participe également à plusieurs stages sous la direction de Enrique Morales et Nathalie Bentolila. Elle joue dans Le Théâtre ambulant Chopalovitch de Lioubomir Simovitch, mis en scène par Marc Prin (festival Les Rendez-vous de juillet / Vexin), La Princesse Turandot de Carlo Gozzi sous la direction d’Emile Salimov (théâtre d’Acting International / Paris), dans 8 femmes de Robert Thomas et Anna et ses soeurs de Woody Allen, deux spectacles mis en scène par Guillaume Bouchède (théâtre de l’Essaïon et Petit Palais des Glaces / Paris) et dans Sabrina et la vie en rose mis en scène par Pascal Castelletta (tournée en Italie). En 2009, elle rejoint la compagnie de l’Absolu théâtre où elle joue Neruda mis en scène par José Miguel Pizarro et Mathilde Carreau (Paris et en Province), librement inspiré du roman d’Antonio Skarmeta Une ardente patience et de son adaptation cinématographique Il postino par Michael Radford.
Elle s’investit dans plusieurs structures artistiques : la compagnie du Réactif Théâtre dirigée par Pascal Castelletta et Eloïse Charretier, la Société Acte neuf, où elle participe à l’animation de stages d’improvisation et autres formes d’expression à travers le théâtre, et l’association Lightime, structure de production, soutien et création de projets audiovisuels et artistiques aux côtés de Corinne Wüthrich et Véronique Grisel.