Gil Galliot

Il n'est pas de mois sans qu'une pépite nous soit révélée / Le Figaro

Après une Maîtrise d’études théâtrales (Sorbonne Nouvelle, Paris III), Gil Galliot se forme au jeu (Cours Dullin, Paris).

Il met en scène plus de 80 pièces dont les spectacles musicaux Les Fills Monkey (Sentier des Halles, Paris, 2011 puis repris à L’Européen, au Trianon ou à La Cigale), DUEL Opus 3 (Théâtre de la Gaîté Montparnasse, Paris, 2018 puis repris au Théâtre des Béliers pour le Festival OFF) ou les opéras Carmen de Georges Bizet (Summum, Grenoble, 2018) et La Flute enchantée de Wolfgang Amadeus Mozart (France puis repris en Espagne).

Il met également en scène d’autres formes de spectacles : sous chapiteau à Nanterre avec Marco Polo co-écrit avec Francis Mayor, Le Roi Singe de Frédérick Tristan avec l’Opéra de Pékin ou Le Magicien d’Oz d’après Lyman Frank Baum (Bercy), des pièces de théâtre d’auteurs tels que Marivaux, Molière ou Georges Orwell et des créations comme Ne nous quitte pas dont il est le co-auteur avec Yves Hirschfeld (Tristan Bernard, 2007) ou Plus si affinités de Pascal Légitimus et Mathilda May (Splendid, Paris, 2008 puis repris au Casino de Paris). Il collabore également avec de nombreux humoristes tels que Rufus, Sophia Aram, Patrick Bosso, Vincent Roca, Anne Roumanoff, Pascal Légitimus, Arnaud Ducret, PEF ou Régis Mailhot.

En tant que comédien, il joue dans une vingtaine de pièces parmi lesquelles Shakespeare le défi de Jean Borgeson, Adam Long et Daniel Singer (Comédie de Paris, 2000 puis repris au Palais des Glaces), L’Inspecteur Whaff de Tom Stoppard, mise en scène de Jean-Luc Revol (Théâtre Tristan Bernard, 2009) ou Open Space, mise en scène de Mathilda May (Théâtre du Rond-Point, 2015 puis repris au Théâtre de Paris).