Cyril Descours

Il n'est pas de mois sans qu'une pépite nous soit révélée / Le Figaro

Présentation :

Titulaire d’une maîtrise de traduction littéraire, Cyril Descours s'est formé au Cours Florent auprès de Vytas Kraujelis, Thibaut Lacour et Angelique Charmey (Paris, 1999-2001), au Conservatoire du Xème arrondissement (Paris, 2002-2003) auprès de Jean-Louis Bihoreau et enfin avec la compagnie Pas de dieux avec Leela Alaniz (2005-2008).

Au théâtre, il a joué sous la direction de Jean-Louis Bihoreau dans Roméo et Juliette de William Shakespeare (Nuits d'été de l'hôtel Gouthière et Mairie du 6ème arrondissement, 2003), de Dominique Vaudeville dans Les Enfants d'Izieu (Théâtre Golovine, Avignon, 2005), de Kim-Michelle Broderick dans Les Caprices de Marianne d'Alfred de Musset (Théâtre Bec Fin, Paris, 2005), de Michel Melki dans Demandes en mariage d'après Anton Tchekhov (2006, théâtre en appartements).

Il a joué au cinéma sous la direction de Gurinder Chadha dans Paris je t’aime (2005), de Tom Hooper dans John Adams (2007), de Frédéric Mermoud dans Complices (2010), de Régis Wargnier dans La Ligne droite (2011), de René Feret dans Madame Solario (2012), de Xavier Beauvois dans Les Gardiennes (2017), de Lucas Belvaux dans Chez nous (2017) et d'Olivier Lorelle dans Ciel rouge (2017). Il a tourné aux côtés d'Emma Watson dans un film court pour la marque Lancôme dirigé par Mario Testino (2015). À la télévision, il a joué dans les séries Clara Sheller (2004-2005) et Un Village français (2010), ou les unitaires Le Chant des sirènes de Laurent Herbiet (Prix de la Fiction TV de La Rochelle, 2011) et Une Femme dans la Révolution de Jean-Daniel Verhaeghe (2013).

À la radio, on a pu l’entendre dans Madame Bovary de Gustave Flaubert (Laure Egoroff, France Culture, 2017).

Au théâtre, il a notamment joué dans Don Qui, mis en scène par Leela Alaniz (Tournée en Italie, Espagne et Argentine, 2006-2008 – Théâtre Gilgamesh, Festival Off d’Avignon, 2008).

En 2004, il a traduit et composé Woyzeck éclats à partir de l’œuvre de Georg Büchner et a assisté Andréa Brusque à la mise en scène du spectacle.

Instructeur de karaté ceinture noire 3ème Dan, il est également co-auteur de l’ouvrage L’École du karaté (Editions Vigot, 2014).