Claire Ruppli

Il n'est pas de mois sans qu'une pépite nous soit révélée / Le Figaro

Prix, Récompense

Formation

Ancienne élève de l'École internationale Jacques Lecoq (classe D. Ajoret), de l'Ecole Nationale Supérieure des Arts et Techniques du Théâtre de la rue Blanche (classes J. Kraemer, J.L. Jacopin et Ph. Rondest), Claire enrichit son travail auprès de Wadji Mouawad, Ariane Mnouchkine, Jean-Claude Gallotta, Raffaëlla Giordano, Matthias Langhoff, Mario Gonzales, Hervé Pierre, Christian Schiaretti, Jean-Michel Rabeux. Elle joue sous la direction de François Bourcier L'Avare de Molière (TGP de Saint-Denis), de Christian Rist Le Misanthrope de Molière (Théâtre de l'Athénée, USA, Canada et Mexique), La Veuve de Corneille (Théâtre de l'Athénée, France, Portugal), de Catherine Anne La Ralentie-Chaînes d'H. Michaux (TGP de Saint-Denis), puis Le Temps turbulent de C. Anne (Théâtre Nanterre-Amandiers / France), de Michel Didym Chambres de Ph. Minyana (région Lorraine / Théâtre du Chaudron), d'Aurore Prieto Fric Frac d'E. Bourdet, de Paul Tison Il y a des bals qui se perdent de Roland Fichet (Vitry / Bretagne) et La Petite histoire d'E. Durif (Nous n'irons pas à Avignon festival Gare au Théâtre, Vitry).
En 2000, Claire fonde sa compagnie KIPRO-co avec laquelle elle va présenter un certain nombre de spectacle dont Les Gardiens des arrosoirs (Théâtre des Songes), Dead End (festival "Chalon dans la rue" / Paris, cirque Binet). Elle assiste Yves Baunesne pour L'Éveil du printemps de F. Wedekin, de Michel Didym pour Ma famille de C. Liscano (théâtre Agitakt), Festival La Mousson d'été (abbaye les Prémontrés), Oreilles tombantes, groin presque cylindrique de M. Bertuccio (Paris / France), Le Mardi à Monoprix d'E. Darley (Théâtre Ouvert / nomination Molières 2010 catégories auteur francophone et meilleur comédien).
Claire travaille régulièrement au cinéma sous la direction de Philippe Harel Extension du domaine de la lutte, de Manuel de Oliveira La Lettre, ou encore dernièrement de Luc Besson Adèle Blanc-Sec et Abdellatif Kechiche La Vénus noire, mais aussi en tant que réalisatrice de documentaire: Une passeuse (Festival de films de femmes de Créteil, SACD à Paris, Florence, Bruxelles, Mexico). Depuis 1996, elle investit les plateaux de France culture pour y interpréter des pièces raidophoniques. Actuellement, Claire interprète Simples Mortels de Ph. de La Genardière, mis en scène par Alain Timar (Théâtre des Halles / Avignon).