Ambre Pietri

Il n'est pas de mois sans qu'une pépite nous soit révélée / Le Figaro

Ambre Pietri a été formée au Conservatoire régional de Nice (2006-2008), à l’Ecole Claude Mathieu à Paris (2008-2011) et par Daniel Mesguich, Daniel Martin et Xavier Gallais au Conservatoire national supérieur d’Art dramatique à Paris (2013-2016).

Dans le cadre de sa formation au Conservatoire national supérieur d’Art dramatique, elle travaille dans plusieurs ateliers : Triptyque, mise en scène de Georges Lavaudant (2015), Move, chorégraphie de Caroline Marcadé (2015), Hedda Gabler d’Henrik Ibsen, mise en scène de Daniel Martin (2015), The time of the joint d’après Hamlet de William Shakespeare, mise en scène de Stuart Seide (2016), Crime et châtiment de Fiodor Dostoïevski, mise en scène de Tatiana Frolova (2016), 60° nord de Lucie Digout, mise-en-scène d’Emmanuel Besnault et Lucie Digout (2016), Orestexcerptsie (2015) et A little too much is not enough for us (2016), mise en scène de Xavier Gallais et co-écrit avec Florient Azoulay.

Au théâtre, elle s’intéresse au travail en collectif, et joue dans Sallinger de Bernard-Marie Koltès, sous l’oeil de Nicolas Hardy (Théâtre de l’Opprimé, Paris, 2012), La Révolte des anges d’Enzo Cormann (Centre culturel, Coye-la-forêt, 2013), Du sel sur les moineaux, création collective (Festival les théâtrales de Mourenx, 2013) et C’est tout pour cette nuit, adapté du film d’animation Princes et princesses de Michel Ocelot (Espace Paris plaine, 2016).
Elle joue également dans Le Cid de Corneille, mise-en-scène de Bruno Spiesser (Festival de Gavarnie, 2012), Un dieu un animal adapté du roman de Jérôme Ferrari, mise-en-scène de Julien Fisera (Théâtre Paris-Villette, 2017), Oh les beaux jours de Samuel Beckett, mise-en-scène de Blandine Laignel (Studio 8, Séné, 2017) et Drinkable Water écrit et mis en scène par Nicolas Barry (Lavoir public, Lyon, 2018).

Elle joue dans plusieurs courts et moyens métrages dont Les Belles manières réalisé par Marie-Céline Lucas (2012), Prélude réalisé par Léonard Arccosi (2014), Marée haute réalisé par Laura Fouqueret (2015) et Baiser de cinéma réalisé par Antoine Perez et Danny Fonseca (2017).

Avant de commencer le théâtre, elle a suivi des études musicales, en horaires aménagées pendant toute sa scolarité, jusqu’à l’obtention de son certificat de fin d’étude en Piano.